Partagez | .
 

 « Severus Snape arrive!!! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Severus Snape arrive!!! Dim 15 Sep - 12:57

<
Severus T. Snape

« Feat : Alan Rickman»

[X] Ordre du Phénix  -  [] Mangemort  -  [] Simple sorcier


NOM : Snape
PRÉNOM(S) : Severus Tobias
SURNOM(S) : Servilus (ne surtout jamais le nommer ainsi), le Prince de Sang-Mêlé.
DATE DE NAISSANCE : 9 janvier 1960
DATE DE DÉCÈS : 2 mai 1998
RANG : Sang-mêlé
BAGUETTE : ébène, 32 centimètres, ventricule de dragon, aussi rigide que son propriétaire.
ANIMAGUS : /
PATRONUS : Une biche, comme l'amour de sa vie.

SON CARACTÈRE ?
Severus n'a jamais été quelqu'un de démonstratif, ne montrant que rarement des émotions même dans son enfance, ne se laissant à cette période aller qu'avec sa mère et Lily Evans, sa meilleure amie et son amour secret. Avec sa mère, le jeune Severus avait une relation très particulière, tendre et aimante, celle que devrait partager tout enfant avec sa mère, mais il y avait plus d'une barrière entre les deux, des barrières invisibles. Elle lui apprit à être froid et à renier ses émotions, le rendant studieux, travailleur et silencieux. Avec Lily, il était un enfant presque comme les autres, un enfant heureux.

Arrivé à Poudlard, il portait déjà les prémices de son masque impartial, qui contenait encore plusieurs failles. C'est un homme solitaire, ne se laissant pas facilement approcher et ne laissant presque personne pénétré son espace vital. Sa froideur, son manque d'émotion apparent et sa partialité n'en font pas une personne très apprécier. Il ne veut pas être apprécié, il veut être méprisé, haïe même, il veut qu'on le voit comme un monstre. C'est pour se punir de sa culpabilité et de sa honte, qui prédominent tout ses choix. Le sarcasme est son moyen de rester loin des autres, il ne parle que rarement pour dire autre chose. Il est aussi dur avec ses élèves qu'il l'est avec lui même. Le choixpeau l'a placé à Serpentard dans sa jeunesse pour sa ruse, sa recherche de pouvoir, sa fierté et ses ambitions. Il est un observateur silencieux et un acteur hors pair. Il a un goût prononcé pour la vengeance et la rancune, trouvant tout les moyens pour arriver à ses fins.

Malgré tout ce qu'il peut montrer de négatif, Severus a un bon fond, il est loyal en ce qu'il croit, loyal envers les causes justes, n'a pas peur du danger, faisant preuve de beaucoup de courage. Il est aussi un fin manipulateur, tout en subtilité, c'est sa manière de survivre, il s'en servait avec Voldemort pour faire croire qu'il était avec lui et s'en servait avec Harry Potter passant ouvertement pour son ennemi, tout en le protégeant sans que le jeune ne s'en rende compte. Severus a un grand défaut, il est têtu et n'aime pas perdre une bataille, des traits que son père a ancré en lui et que les maraudeurs ont renforcés à Poudlard. C'est un homme qui n'avait qu'une raison de vivre après la mort de sa meilleure amie, celle de protéger le fils de cette dernière même s'il devait y laisser sa vie, que va devenir Severus maintenant.
SON PHYSIQUE ?
Déjà jeune, Severus n'avait pas un physique très avantageux, même tout l'inverse, ses longs cheveux noirs et lisses, toujours gras, traduisant pour beaucoup un manque d'hygiène, entourant un visage vraiment très pâle, laissant seulement bien ressortir ses deux yeux noirs, déjà aussi froid qu'un bloc de glace, ne laissant voir aucune émotion. Severus a toujours été très maigre dans son enfance et assez grand, ce qui ne donnait pas de très bon résultat. Même enfant, on pouvait voir des marques sur son corps, des cicatrices, résultant de son histoire et de son enfance.

Après Poudlard, les marques n'étaient que plus présentes, surtout une, le tatouage sur son bras, la marque des Ténèbres, marque qu'il a reçu à seize ans, une marque dont il était très fier, même s'il ne le disait pas. Son physique ne changeant pas réellement, en vieillissant, il resta grand, un bon mètre quatre-vingt passé, son nez toujours long et crochue, ses cheveux noirs, lisses et gras lui tombant jusqu'aux épaules, une peau blanche, laissant voir plusieurs dizaines de marques rosées, des cicatrices et sur son avant bras gauche, la marque des Ténèbres, tant de noirceur sur du blanc ne pouvait passer inaperçu. Son visage ne montrant jamais une seule expression, toujours impassible, toujours froid, toujours vide d'émotion, à croire qu'il n'en ressent pas. Ses longs mains aux doigts fins très utiles pour les potions qu'il brasse à longueur de journée. Une autre chose le détache, le fait qu'il porte toujours les mêmes robes noires strictes et impersonnelles, faisant encore ressortir plus son teint cadavérique. Allant même jusqu'à le faire passer pour un vampire, mais il n'en est rien. Sa cape volant toujours avec élégance derrière lui, lui donne une élégance et une supériorité, le rendant plus impressionnant.

SON HISTOIRE ?
Je suis né le 9 janvier 1960, où eh bien, dans la maison de mes parents, mon père étant trop saoul pour emmener ma mère à l'hôpital et même comme ça, il ne le pouvait pas. Mes parents sont Tobias Snape, un moldu et Eileen Prince, une sorcière de sang pur. L'amour n'est pas le mot pour définir ma famille, non, c'est plus la haine. En ce jour de ma naissance, il était 3h du matin, j'avais très bien choisi mon heure, mais ma mère la trouva très mauvaise. Simplement parce que mon père quand il avait trop bu ce qui était toujours le cas, ne supportait pas le bruit, alors quand je me mis à pleurer, il ordonna à ma mère de me faire taire. Je n'ai jamais su si elle avait caressé à un moment l'idée de me tuer pour me faire taire, mais j'en doute, je crois qu'elle m'aimait, en tout cas, elle a pris les coups. Jusqu'à ce que je puisse parler, elle prenait tout les coups pour moi, dès mes premiers mots, elle m'inculqua de ne jamais parlé ou alors très bas.

Étant simplement un enfant, je n'y comprenais pas grand chose, alors quand j'étais heureux, je m'exclamais assez fort, jusqu'à mes trois ans, mon père ne me toucha pas, ne me parla jamais, j'étais une erreur, un monstre pour lui, mais je voyais bien qu'il faisait du mal à ma mère, qui avait même peur de lui. Je compris la raison de sa peur le jour de mes quatre ans, mangeant silencieusement à la table le petit repas que ma mère avait préparé, je fus malade et je découvris le vrai visage de mon père, un homme violant, ne rechignant pas à levé la main sur sa femme et sur son fils, je pris ma première correction. Le silence pour moi devint d'or, seul la journée je parlais, avec ma mère. Elle me parlait pas du monde magique à ce moment, elle se contentait de m'apprendre à lire et écrire, comme nous n'avions que peu de chose à faire et que mon père ne voulait pas que je fréquente une école, ma mère était mon professeur. Je ne m'en plaignais pas, nous étions presque heureux proche quand elle m'enseignait et elle me laissait tout mon temps pour comprendre.

Les années passant, je savais lire et écrire dès mes sept ans, mais aussi compter et calculer, puisque le soir dans ma petit chambre sombre, je continuais à travailler, jusqu'à ce que la maison se calme, ce qui n'arrivait que quand mon père s'endormait trop bourré pour garder les yeux ouverts, ma mère lorsqu'elle était encore éveillée, venait me souhaiter une bonne nuit et éteignait ma lumière. Mon premier accident magique arriva également cette année là, en 1967, en février, un soir où j'étais réellement fatigué, je m'étais endormi et à mon réveil, suite à un cauchemar où j'avais revu ma dernière punition, j'entendis un cri perçant de ma mère, venant du salon. La peur que je ressentais pour ma mère me donna le courage de descendre, je ne représentais rien face à mon père, j'étais un petit garçon maigre et sans aucune force. Seulement, quand il leva sa ceinture pour me frapper, j'avais peur de ce coup et j'ai fermé les yeux, en les rouvrant, j'ai pu voir la marque sur son corps, la ceinture l'avait frappé lui. Ma mère profita de son choc pour monter avec moi dans le grenier. C'était la première fois que je pénétrais dans le grenier de ma maison, je n'en avais jamais eu le droit. Là, elle sortit sa baguette et nous enferma. La longue conversation qui suivit fut incompréhensible et magnifique pour moi. Elle me parla de la magie, me promettant de m'apprendre à la contrôler mais jamais je ne compris pourquoi elle avait choisi de vivre avec mon père alors qu'il détestait ce que nous étions, sa réponse restait la même, je l'aime.

Le lendemain, ma mère commença mon enseignement de la magie, elle me donnait surtout des livres à lire et commença à me laisser sortir une heure en fin d'après-midi. J'arrivais le plus souvent à éviter mon père, pendant plusieurs jours, sautant les repas pour ne pas le croiser. Je sortais tout les soirs, restant toujours loin des autres, jusqu'à ce jour, quand la balle d'une fille, Lily, arriva devant moi. Je la pris et la lui tendis ne la quittant pas des yeux, elle était belle, rousse avec des yeux d'un vert que je ne savais pas que je n'oublierais jamais. Plus tard, je la vis faire de la magie, elle n'y comprenait rien, alors je m'approchais d'elle et de sa sœur, la détestable Pétunia, je lui appris qu'elle était une sorcière, mais elle voulait une preuve, je fis donc apparaître un lys que je lui tendis. Ma mère m'apprenait beaucoup de sorts et les potions, alors j'avais de quoi lui donner des preuves. C'est ainsi qu'on devint ami, quand je lui appris qu'elle était une sorcière. Je lui parlais de Poudlard, de la magie, de tout, mais pas de ce qu'il se passait chez moi.

À onze ans, ma mère m'emmena au chemin de traverse après que j'ai reçu ma lettre de Poudlard, là, j'achetais toutes mes affaires et ma baguette, j'étais heureux de m'éloigner de ma maison, même si je craignais toujours pour ma mère, qu'allait elle devenir sans moi pour la protéger. Puisque depuis le jour de ma rébellion et après le moment où j'évitais le plus possible mon père, j'avais décidé de la protéger contre lui, me mettant toujours entre mes parents, suppliant ma mère par mon regard d'aller se cacher. J'avais développé une telle haine pour cette homme que le nommer mon père ne convenait même plus, après plusieurs dizaines de soir à me faire battre, j'avais réussi à voir un schéma dans ses actions, appris l'esquive et à rendre les coups. Mes coups ne lui faisaient presque rien, je n'avais pas de force, je n'étais pas le type musclé, mais ils avaient l'avantage de faire croire au garçon que j'étais que je défendais ma mère, que je me défendais, qu'un jour j'arrêterais tout.

Une fois à Poudlard, je ne fus pas surpris d'aller à Serpentard, ma mère ayant elle-même été à Serpentard. Ma déception fut de voir ma meilleure amie envoyé à Gryffondor, mais je me promis de ne pas suivre le profil des Serpentard et de détester les Gryffondor, je voulais garder son amitié. Mes résolutions ne tinrent bon qu'avec elle, puisque je me trouvais vite des ennemies dans cette maison, James Potter, Sirius Black, Remus Lupin et Peter Pettigrew, les futurs maraudeurs. Je profitais de tout les instants pour me battre avec les deux leaders principalement, Potter et Black, tout en sauvegardant mon amitié avec Lily.  Les années passant et les duels de plus en plus présents, je cherchais sans vergogne le moyen de mettre les maraudeurs hors jeu, loin de Poudlard, en commençant par le plus faible Lupin, qui paraît une fois par mois. En cinquième année, Black me dit que la réponse aux absences de Lupin était dans la cabane hurlante, la même nuit et il m'indiqua comment y accéder. Tout à mon envie de savoir, je m'y précipitais, je dois dire que la réponse me dégoûta et me fit haïr les loups-garous plus que tout, Lupin ayant bien failli me planter ses crocs dans le corps et vouloir la mort de Black. Je me retrouvais par sa faute devant la réalité du monstre qu'était Lupin, le plus calme et disons gentil des quatre, mais aussi avec une dette de vie envers Potter, qui m'avait sauvé la vie. Comme si j'avais besoin de ça.

Pendant ce temps, ces cinq années à Poudlard, mon goût pour la magie noire était devenu très prononcé, elle pouvait me donner ce don j'avais besoin, mes vacances c'était l'enfer et mon retour à Poudlard source d'inquiétude pour ma mère. La magie noire et mes opinions très arrêté sur les moldus me firent perdre ma meilleure amie, mais meilleure amie, à mes yeux, elle ne l'était plus, elle était l'amour de ma vie. Quelques mois après mes seize ans, fêté en janvier 1976, j'appris par Dumbledore la mort de ma mère, il me permit de m'absenter le jour de l'enterrement, je ne versais aucune larmes devant son cercueil ou sa tombe, laissant simplement un silence de mort planer jusqu'au départ de mon père, là, je lui promis de la venger. Je finis mon année à Poudlard en me rapprochant de Avery, Rosier, Muciber et bien d'autres, le groupe me permit d'accéder à mon rêve, rendre le monde meilleur en éradiquant les moldus, en prenant la marque des Ténèbres, du Maître. Je l'ai pendant des années vénérés, je le lui devais bien, il m'avait fait complètement formé en magie noire et m'avait demandé d'accomplir un meurtre en preuve de ma loyauté, me demandant de tuer mon père. C'est le meurtre pour lequel j'ai pris le plus de plaisir, de ma vie, voir son corps tomber mort fut pour moi un plaisir immense, j'avais vengé ma mère. Après avoir nettoyé le corps de mon père que je fis brûler et être revenu après avoir prouvé la mort de mon père, je me suis laissé tomber dans un fauteuil, laissant sortir une simple phrase de ma bouche. Tu es vengé, reposes en paix, Mère. Sans même m'en rendre compte, je pleurais pour la première fois depuis ma tendre enfance, même pas la perte de l'amitié de Lily n'avait pas réussi à me faire pleurer.

Durant ma sixième année, je vis un changement, James Potter avait arrêté, me laissant tranquille, du moins presque, il avait changé et je compris pourquoi en septième année, pour avoir Lily, il avait joué le gentil, moi, j'étais invisible pour elle, elle m'évitait et ne voulait plus m'entendre, je donnais des informations à mon maître de toutes manières, nous n'avions plus à nous fréquenter. Je sortis de l'école, vivant seul dans une maison pleine de souvenir mauvais, les insomnies me prirent, je refis tout l'intérieur de la maison, le rendant comme moi, froid, sombre, hostile et silencieux, un véritable sanctuaire, m'installant un laboratoire de potion dans l'ancienne chambre de mes parents, gardant ma chambre d'enfant, en changeant simplement les meubles. Transformant la plupart des murs du salon, le grenier et même ma chambre en bibliothèque. Une bibliothèque regroupant principalement mes trois centres d'intérêts, les potions en tout genre, la magie noire et la défense contre les forces du mal.

En 1979, j'entendis le début de la prophétie faite par Trelawney quand elle passait son entretien d'embauche avec Dumbledore, je la livrais à mon maître, sans savoir que je livrais ma Lily a mon maître. J'étais déjà depuis 1978 un espion de Voldemort au sein de l'ordre du phénix, Dumbledore ne m'ayant pas réellement intégré dans le groupe, je n'étais en contact qu'avec lui et Minerva McGonagall. Il semblait me cacher et ça m'arrangeait, il me donnait les informations importantes, je lui donnais des renseignements que mon maître voulait que je donne, mais quand je compris que Lily était une cible potentielle, en apprenant sa grossesse, je dis toute la vérité à mon ancien directeur, ne lui cachant rien, le laissant même voir mes souvenirs. J'avais depuis déjà très longtemps appris la légimencie et l'occlumencie, mon maître l'ayant fait avant de me faire devenir espion. Ce jour-là, je changeais officiellement de camp, sans que personne ne s'en aperçoive, j'avais une chance, c'est que le Seigneur des Ténèbres ne me faisait plus sortir très souvent, limitant mon service à  mon rôle d'espion et mes capacités extraordinaire. Je ne revis pas Lily avant sa mort, je ne l'avait plus revue depuis la fin de notre septième année. Sa mort me brisa le cœur, m'enfermant encore plus dans mon masque, plus déterminé encore à servir la lumière. C'est de loin que j'assistais à son enterrement, caché dans l'ombre. Attendant le départ de tous pour lui dire adieu et promettre que je ne laisserais pas son fils mourir, qu'il vivrait, même si je devais en mourir. J'échappais à Azkaban grâce à Dumbledore, qui me protégea, il me confia ensuite le poste de professeur de potion à Poudlard.

Les années se ressemblèrent toutes, même si j'avais trouvé un père de substitution en Albus et une amie en Minerva McGonagall. À l'arrivée de Potter à Poudlard, je jouais parfaitement mon rôle de l'homme le haïssant, un rôle qu'Albus me reprocha souvent, mais je le devais. Même si je passais pour un mangemort repenti, je ne croyais pas en la mort du seigneur des Ténèbres, alors je me devais d'être amical avec les enfants de mangemort et non avec Potter et ses petits copains. Je ne compte même plus le nombre de fois où je l'ai sauvé entre sa première année et la sixième, le balais, le troll en quelques sortes, si je n'avais pas empêché Quirrell d'entrer qui sait ce qui serait arrivé. J'ai aussi fait des choses idiotes, comme ne pas croire Black, quand il a dit qu'il n'était pas le traître dans la cabane hurlante, mais comment croire un homme dont j'ai côtoyé le frère et les deux cousines, toutes deux de l'autre côté de la guerre, un homme qui avait essayé de me tuer alors que nous n'avions que quinze ans. Mes relations avec Lupin durant la troisième année du fils à Lily sont devenues plus cordiales et je lui confectionnais et continuerais à lui confectionner la potion tue-loup, ce monstre a failli me tuer une fois, autant l'aider à le contrôler un minimum. Une fois est faux, c'est deux, mais la seconde, je savais très bien vers quoi je me lançais en me plaçant entre les trois adolescents et Lupin, mais la vie de Potter comptait plus que le fait de devenir loup-garou ou de mourir pour moi. Durant la quatrième année de Potter, je n'ai rien vu venir de l'intérieur, mais je savais qu'Il revenait à cause de ma marque. Je me souviens de mon arrivée deux heures après son retour, après une longue conversation avec Albus pour savoir ce que j'allais faire et dire, mon maître m'écouta mais me punit tout de même avant de me dire de reprendre mon rôle d'espion. Je le fis, essayant d'apprendre à Potter l'occlumencie jusqu'à ce qu'il dépasse les bornes en allant regarder dans ma pensine, s'en était fini, même Albus ne me fit changer d'avis. Les vacances 1996 furent difficile, j'eus la visite de Bellatrix et Narcissa et je fis le serment inviolable d'aider Drago a accomplir sa mission et de l'accomplir à sa place s'il n'y parvenait pas, la mission étant de tuer Albus. Il me fit lui aussi promettre de le faire, si le jeune Malefoy n'y arrivait pas.

Dans ma tête tout ce bouscula jusqu'à la mort de mon mentor, étais je voué à faire mourir toutes les personnes m'approchant et me donnant un peu de confiance et à qui j'en donnais, ma mère d'abord, puis Lily et pour finir Albus. Cependant, je le fis ce soir-là, en haut de la tour d'astronomie, avant de m'enfuir avec les autres, Potter me poursuivant, me lançant un sort m'appartenant, de ma création alors que je n'avais que seize ans. C'est sans montrer aucune émotion que j'écoutais les autres raconter la mort de Dumbledore au maître, avant de donner ma propre version d'une voix neutre. Albus avait eu raison, ils me firent tous une nouvelle fois pleinement confiance et je devins directeur de Poudlard. Ce qui me donna l'accès à l'épée de Gryffondor et à l'ordre du phénix, par Minerva. Bien évidemment, il me fallut plusieurs semaines pour qu'elle accepte de me croire, mais elle le fit, écoutant les informations que j'avais à lui fournir. J'attendis longtemps, avant d'aller remettre l'épée de Gryffondor à Potter, il me fallait déjà le retrouver avant de pouvoir lui fournir. L'idée de l'enfoncer dans la glace me parût bonne, je ne pouvais lui donner en main propre, il fallait que je reste son ennemi, par son manque de talent pour l'occlumencie. J'avais envoyé mon patronus vers lui, un patronus que depuis très longtemps je n'avais plus lancé, ma biche, Lily. Je suis resté tout le temps qu'il sorte l'épée et jusqu'à l'arrivée de Weasley, pour être certains qu'il vivrait. Mine de rien, je me suis attaché à ce garçon à ce mélange entre mon amie et mon ennemi, j'arrive même à le plaindre d'avoir dû vivre en compagnie de Pétunia, qui est une plaie et que je déteste, pas simplement pour le fait qu'elle est moldue, mais parce que c'est une peste.

J'ai tout fait pour être le plus loyal jusqu'à la dernière seconde, en sentant ma mort arriver, quand je sus que le Seigneur des Ténèbres voulait prendre la baguette de sureau dans la tombe de Dumbledore, il ne savait pas que je l'avais tué alors qu'il était faible et désarmé. J'étais dans la cabane hurlante pendant la bataille finale, avec mon maître, la conversation fut courte
et Nagini s'enroula autour de moi, je savais ce qui allait arriver, j'allais mourir, je l'acceptais, mais un cri de douleur pur sorti de mes lèvres quand elle me mordit. C'était une douleur abominable, inimaginable si on ne la vivait pas. Peu après son départ, Potter sortit de nul part, avec ses deux acolytes, je fis de mon mieux pour lui donner des souvenirs importants en lui ordonnant sans vraiment le pouvoir de les prendre. Ma dernière volonté avait passé mes lèvres sans que je n'en sois vraiment conscient, je voulais vous les yeux de Lily, une toute dernière fois. Après les deux yeux vert, je n'ai plus rien, jusqu'à mon réveil, deux jours plus tard, le 4 mai. J'ai rapidement pris la fuite, me cachant dans la maison qui est la mienne, dans l'impasse du tisseur. Qu'ils fassent donc tous la fête, je veux comprendre pourquoi je suis vivant, même la gazette, je ne la lis pas, tout à mes recherches, ne quittant ma maison que pour chercher de quoi manger chez les moldus.
MON VRAI MOI

PRÉNOM : Samual [] Fille [X] Garçon
AGE : 20
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Google, mais on l'a rappelé à mon souvenir.
COMMENT TROUVEZ-VOUS LE FORUM ? Bien, mais j'ai longtemps réfléchi avant de m'inscrire.
PRÉSENCE SUR LE FORUM : Souvent.
NIVEAU RP : [] Débutant [X] Intermédiaire [] Confirmé
CODE REGLEMENT : Validé par Albus Smile
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: Severus Snape arrive!!! Dim 15 Sep - 16:04

Bonjour Severus !

Je te souhaite la bienvenue parmi-nous Very Happy 
Tu as bien fais de choisir ce forum : tu verras, il y a une super ambiance !

Ta fiche est parfaite, je n'ai rien à dire la-dessus mais j'ai une question afin de te valider : pourquoi du t'appelles Severus Snape ? Ce ne serait pas plutôt Severus Rogue ?

Bonne soirée !
Revenir en haut Aller en bas


 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Severus Snape arrive!!! Dim 15 Sep - 16:08

Merci

Snape parce que c'est le nom original en anglais donné par JKR dans les livres. C'est juste une question de préférence, mais je peux mettre Rogue si ça dérange tant que ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Animateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Severus Snape arrive!!! Dim 15 Sep - 16:13

En anglais, Severus s'appelle Severus Snape Wink

Bienvenue, Severus, j'espère que tu passeras d'excellents moments parmi nous! Je pense que je vais me permettre, si tu le veux bien, de t'offrir ton premier RP ici dès que tu seras validé : N'ayant pas de Severus Rogue sur le forum à l'époque, j'ai écrit dans l'histoire de mon personnage qu'il avait recruté Drago en tant que professeur de potions sur les conseils de Severus. Comme tu as pu le remarquer, Nikolaï est de la famille du mangemort Igor Karkaroff...Si tu souhaites faire ce RP de rencontre, juste apres la resurrection, ce sera avec plaisir, sinon...Eh bien ce sera un HRP Wink


_________________


défis à faire:
 


défis faits:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: Severus Snape arrive!!! Dim 15 Sep - 16:19

Citation :
Merci

Snape parce que c'est le nom original en anglais donné par JKR dans les livres. C'est juste une question de préférence, mais je peux mettre Rogue si ça dérange tant que ça.
Ah mais non ! Ça ne me dérange pas Wink Je ne connaissais pas ! Du coup, je me coucherais moins bête ce soir grâce à toi Smile 

Du coup, vu que tout est en ordre... 

 
Félicitation sorcier !

Tu es validé(e) !


Bravo, ta fiche est parfaitement en règle et tu fais maintenant partie des sorciers de Revivisco ! Que tu sois Mangemort, simple sorcier ou membre de l'Ordre du Phénix, nous te souhaitons tous la bienvenue dans nos rangs ! 

À présent, je te conseille d'aller faire un tour du côté des demandes de RP si tu n'as pas envie d'en rejoindre un Libre tout de suite. Mais tu peux également demander à te faire construire ta propre maison. Plein de belles choses t'attendent ici ! Si tu es un peu perdu, tu peux trouver un Guide facilement qui t'aidera à faire tes premiers pas sur le forum. Enfin, pense à te choisir un avatar de taille 200*320 et à compléter ton profil si ce n'est pas fait Wink

Peut-être même que certains membres de ta famille se trouvent déjà sur Revivisco ? N'hésite pas à leur envoyer un petit MP, je suis sûr qu'ils seront ravis ! 

Signé : Le personnel du Ministère de la magie.

Revenir en haut Aller en bas


 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Severus Snape arrive!!! Dim 15 Sep - 17:11

Nikolaï: Merci. Je vais pas refusé un RP alors qu'on m'en propose un.

Albus: Je me doutais un peu que tu ne savais pas. Merci pour la validation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Severus Snape arrive!!! Dim 15 Sep - 19:30

...Mon pire cauchemar vient d'arriver... Bienvenue parmi nous...EX PROFESSEUR ROGUE lol
Revenir en haut Aller en bas


Auror stagiaire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Severus Snape arrive!!! Dim 15 Sep - 20:08

Yes, j'espérais secrètement que le severus mettrait snape et non rogue. Mdrr.
Ça fait longtemps que je t'attendais! J'ai vraiment hâte de rp avec toi Wink
Par contre sur le forum on écrit plutôt a la 3personne du singulier Wink
Bienvenue en tous cas!
Et j'aurai énormément voulu un rp retrouvailles, je me de que ce serais super intéressent. Dis moi ta réponse!
Lily Evans potter

_________________
ma fiche de présentation
Et ici, tous mes liens!

N'hésites pas à me contacter, même si tes questions t'on l'air stupide ( alors qu'elles ne le seront jamais ). Je répondrais au plus vite!

Revenir en haut Aller en bas


 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Severus Snape arrive!!! Dim 15 Sep - 20:26

Merci Londubat... Je serais un bon pire cauchemar.

Lily!!! (Faut imaginer un Severus sautant de joie.)
Première, troisième personne, je sais tout faire. Smile 
J'allais te proposer un RP retrouvailles, alors c'est d'accord.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Auror stagiaire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Severus Snape arrive!!! Lun 16 Sep - 5:20

Very Happy Génial!
Quand j'aurais le temps, promis Wink
Il faut en parler par MP pour savoir le contexte et tout ca...

_________________
ma fiche de présentation
Et ici, tous mes liens!

N'hésites pas à me contacter, même si tes questions t'on l'air stupide ( alors qu'elles ne le seront jamais ). Je répondrais au plus vite!

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Severus Snape arrive!!!

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Always. || Snape. Snape. Severus Snape ♥
» Severus Snape - La solitude fut ma seule protection
» Severus Snape ~ We Are Broken.
» Amoureux de son ennemi
» Severus Rogue

Revivisco ~ le nouveau sortilège :: Administration :: Cartes d'identitées :: Présentations validées-