Partagez | .
 

 « Retrouvailles [ PV Severus Snape ] »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2


 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ] Ven 27 Sep - 20:22

-Et bien, voilà une bonne chose.

La voix de Lily retentit dans son dos alors qu'il était en train de retrouver sa place initiale, pour ne pas rester trop longtemps aussi près de la femme. Severus ne chercha même pas à comprendre ce qu'elle voulait dire par sa remarque, il le savait très bien, il venait de lui montrer qu'il était toujours un peu lui et qu'elle pouvait lui faire un minimum confiance. Il était tout à fait conscient qu'elle savait qu'elle l'avait blessé avec sa remarque, mais elle en semblait satisfaite et ça lui convenait partiellement, alors il n'avait rien à redire. Il avait reprit sa place initiale quand Lily se retourna et lui sourit avant de dire.

-Moi aussi je te connais, Severus.

Severus se dit à quelques nuances près, non vraiment, j'étais pas au courant. Seulement, il ne se permettrait pas de dire une telle chose haut et fort, surtout qu'elle ne disait que la vérité. Severus n'avait pas du tout envie de s'amuser à jouer aux sarcasmes et aux railleries avec Lily, en faîtes, c'était tout simple, il la laissait mener la conversation, pour ne pas avoir trop d'informations sur sa vie à elle, parce qu'il ne voulait simplement pas les entendre. Pour une fois, il était bien arrangé de parler de lui plutôt que de faire parler la personne en face de lui. Elle répondit à sa question précédente alors qu'il ne s'y attendait pas puisqu'elle avait croisé les bras et hoché la tête, il savait qu'elle était satisfait de ses paroles.

-Très.

Il la regarda alors qu'elle décroisait les bras, il détourna son regard vers le rangement qu'elle faisait avant et il put voir qu'elle avait fait du bon travail, on aurait dit que rien n'avait été retourné. Il ne regarda pas plus longtemps le cimetière, il retourna son attention sur la femme en face de lui, il n'avait rien à lui dire, il ne savait pas quoi lui dire, alors il l'observa en silence, contemplant ses yeux verts. S'il le pouvait, il ne détournerait jamais ses yeux de ceux de la femme, mais il savait qu'il le devrait à un moment où à un autre, sans même savoir quand. Il savait juste qu'elle contrôlait toute la conversation mais aussi tout ses déplacements, cependant, il savait que c'était le meilleur moyen de voir où elle voulait en venir.

Il prit une lente inspiration, étant revenu à l'état de piquet ne bougeant plus d'un millimètre, c'était à peine s'il clignait des yeux, il savait qu'elle poserait encore des questions qui le dérangerait et il se préparait psychologiquement à faire face à tout, préparant même des réponses pour des questions qu'elle ne poserait sûrement pas. Severus avait presque réponse à tout, à force de toujours mentir au Lord pendant un an pour être certains que le sacrifice d'Albus n'était pas vain, il était totalement dans ses habitudes et dans le mouvement, ce qui n'était pas plus mal au final. Ce qui ne voulait pas dire qu'il voulait mentir à Lily, mais si c'était nécessaire, il le ferait pour se protéger, tout en sachant qu'il y aurait beaucoup de chance qu'elle sache qu'il lui mentait.

-Autre chose ?

Severus avait parlé froidement, sans en avoir réellement envie, mais autant mettre les choses au clair immédiatement en étant directe et en lui demandant ce qu'elle voulait d'autres et où elle voulait orienter la conversation, puisque c'était elle qui gérait tout et ça ne changerait pas, Severus l'avait décidé et elle semblait l'avoir compris, décidé et accepté autant que lui. L'homme ne savait même pas ce qu'il attendait comme réponse, une question, une affirmation, une proposition, c'était flou pour lui, il verrait bien ce qu'elle lui répondrait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Auror stagiaire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ] Sam 28 Sep - 16:56

Ils regagnèrent leurs places, l'un en face de l'autre, comme si elles leurs étaient prédéfinies. Que dire, maintenant ? Que faire ?

-Autre chose ?

Elle lui avait tendu la main, il l'avait refusé. Il ne voulait pas qu'elle lui parle, ni de sa reconnaissance, ni rien du tout. Il continuait à se renfermer sur lui-même, comme lorsqu'il ne lui parlait pas de sa famille. Elle n'avait jamais rien su de sa famille. Elle savait que tout ce qu'il avait dit dessus n'avait été que invention pour essayer vainement de cacher la réalité. Il ne savait pas mentir à ses yeux. Maintenant, ça recommençait. Il luttait contre-lui même, peut-être même qu'il ne s'en rendait-il pas compte. Il continuait à se mentir, et il croyait en son mensonge. Comment lui extirper ses pensées ? Comment lui faire ouvrir les yeux ? C'était à première vue impossible, et elle se demandait bien si elle allait y arriver. L'homme en face d'elle n'avait rien de nouveau, quelques années de plus, c'est tout. Le maigrichon aux cheveux raides et noirs, au teint pâle et aux yeux couleurs scarabée, il n'avait pratiquement pas changé. Voilà déjà une réponse, à ses questions. Ca ne servait à rien de lui parler, ça ne servait à rien d'échanger des paroles, avec lui.

Mais il le fallait bien. Elle garda le silence quelques instants, se demandant ce qu'elle allait pouvoir dire pour essayer d'en savoir plus grace à ses expressions, grace à ses réponses. Le fond de ses réponse, pas la surface. Elle ne voulait pas dire essayer de le caresser dans le sens du poil, parce que d'abord elle y répugnait, et certainement que ça ne servait strictement à rien. La femme repris la parole, se demandant bien ce qu'elle était entrain de dire. La voix qu'elle entendit lui paru bizarre, comme si elle ne l'avait pas écoutée depuis longtemps. Elle se souvint d'où elle la connaissait. C'était dans le passé, dans un lointain passé, celui où elle parlait avec Severus, où elle était elle-même, où elle disait des choses qui avaient un rapport entre-elles mais que personne ne pouvait vraiment comprendre .

-Peut-être que tu es un espion, Severus, mais ça ne t'empêche pas d'être toi-même quelques fois. Avec Albus, tu n'étais pas comme ça, si ? Est-ce qu'il t'es arrivé de rire, est-ce qu'il t'es arrivé d'enlever ton masque une seconde ? Elle dirigea ces yeux vers la boule jaune dans le ciel. Chacun devrait se lever tôt pour admirer le lever du soleil. C'est peut-être la plus belle chose de cette journée, non ?

Lui, il n'avait pas l'air de se rendre compte que les choses autour de lui changeaient. Il n'avait jamais rien vu, il ne s'était jamais rendu compte de rien. Toutes ce que ces petites ombres, minuscules, avaient pu se faire entre-elles, rien de tout cela n'avait l'air de le préoccuper dans sa routine quotidienne. Même Voldemort n'était qu'une fourmi comparé à lui. Tous les déchirement et les guerres n'avaient aucune significations. Il tournait, sans jamais s'arrêter. Il était insondable, incompréhensif, inexpressif.

Elle se rappelait les fois où ils étaient là, tous les deux, à parler pour parler, en regardant ce même soleil, immortel, se lever une fois de plus. Elle parlait comme ça, elle ne se souciait pas, comme le soleil, de se qui l'entourait, même pas de Severus.

Sans détourner les yeux de la boule qui commençait à inonder l'endroit d'une couleur jaune orangée, elle continua, de sa même voix égale :

-A quoi tu penses, Severus ?

Cette voix, cette phrase-là, elle l'avait dite quand ils étaient jeunes. «  à quoi tu penses, Severus ? ». Elle lui répétait, lui répétait, jusqu'à ce qu'il veuille bien lui dire la vérité. Elle l'entendait au son de sa voix. Et il lui arrivait de poser la question, à lui aussi. Elle ne savait pas pourquoi, là, maintenant, elle disait ça.
Elle ne souriait pas, elle n'était pas rêveuse, elle était juste ce qu'elle aimait être, entre deux horizons. Mais elle avait les pieds sur terre, elle était reellement là, elle pouvait même entendre le son des respiration régulières de Severus, elle pouvait même entendre le son des branches des arbres qui bougeaient, tant tout était calme autour d'eux. «  à quoi tu penses, Severus ? »

_________________
ma fiche de présentation
Et ici, tous mes liens!

N'hésites pas à me contacter, même si tes questions t'on l'air stupide ( alors qu'elles ne le seront jamais ). Je répondrais au plus vite!

Revenir en haut Aller en bas


 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ] Sam 28 Sep - 20:31

Un long silence suivit la demande de Severus, il ne savait pas vraiment ce que Lily avait en tête, il savait juste que quand elle attaquerait, il devait être préparé, il ne savait même pas ce qu'elle pourrait lui dire, mais il se devait d'essayer d'avoir une réponse. Severus ne pensait presque à rien pour le moment, sauf s'il devait continuer à agir avec Lily comme ce qu'il avait été avec tout le monde ou céder à l'envie de retrouver un peu de cette complicité qu'ils avaient plus jeunes. Les deux parties de son cerveau se faisaient violence pour savoir s'il devait le faire ou non et s'en était presque un spectacle amusant. Je peux me laisser aller, Lily n'a jamais rien dit. Sauf que tu es un mangemort Severus et tu le resteras toujours un peu, tu ne peux pas te mentir. Oui, mais il est mort et je suis vivant, en plus, tout le monde a toujours su que j'étais espion, alors personne ne s'étonnerait que je parle avec des membres de l'ordre, puisque j'en fais parti. Tout le monde a bien compris que mon point faible c'est justement Lily, ceux qui étaient avec nous à Poudlard le savaient bien et en ont parlés. Que faire. Se taire. Être moi-même. Oh et puis, je verrais bien. Lily se mit à parler, ce qui rassura Severus, il pouvait enfin arrêter de se tirailler entre ses envies.

-Peut-être que tu es un espion, Severus, mais ça ne t'empêche pas d'être toi-même quelques fois. Avec Albus, tu n'étais pas comme ça, si ? Est-ce qu'il t'es arrivé de rire, est-ce qu'il t'es arrivé d'enlever ton masque une seconde ? Lily leva les yeux vers le ciel, ce qui surpris un peu Severus. Chacun devrait se lever tôt pour admirer le lever du soleil. C'est peut-être la plus belle chose de cette journée, non ?

Severus n'avait plus été lui même depuis vraiment trop longtemps, alors non, il n'était que très rarement lui-même, même si son masque tombait beaucoup plus facilement avec Albus, mais Albus connaissait ses pires secrets et les moins avouables, alors c'était tout à fait différent. Seulement, même avec Albus, l'homme avait toujours été un peu renfermé, il restait un peu de honte d'avoir été ce qu'il était pour Severus. Pour Severus, Albus avait pris une place de soutien, de mentor, une image paternelle, mais aussi un ami, en tout cas, s'il devait parlé de leur relation avant la mort d'Albus. Rire, c'était un mot qu'il ne connaissait plus vraiment, il ne savait même plus comment faire pour sourire, alors rire aurait été difficile. Severus n'avait plus rit depuis vraiment très longtemps, il ne se rappelait même plus de la dernière fois, il avait ricaner, mais jamais ri.

-Albus, presque. Rire c'est quoi ? Quel masque ?

Severus avait été complètement sérieux sur la remarque avec Albus, mais pour le reste, il lui avait clairement mis une pointe d'ironie, il savait très bien qu'elle ne serait pas dupe et qu'elle n'accepterait pas d'entendre que rire, il ne se l'était jamais permis et pour son masque, il n'avait jamais pu le retirer et ne pouvait plus le retirer maintenant, ce masque faisait partie de lui, il était devenu une part de lui même plus que n'importe quoi d'autres. Il se demanda soudain pourquoi elle avait parlé du levé du soleil, ça n'avait rien de bien fabuleux, mais il se souvint qu'elle était morte si longtemps que ça devait lui sembler magnifique de revoir cette petite chose. Il n'était pas d'accord avec elle sur le fait que c'était peut-être la plus belle chose de la journée, mais c'était simplement parce que le soleil voulait dire la journée, qui rimait avec plus de risque à être dehors pour lui, mais aussi, il avait plus beau comme moment, celui d'une conversation avec Lily, celui d'avoir Lily devant lui, mais il ne le dirait pas, comme toujours, il garderait tout pour lui. Esquivant la vérité, il se décida à répondre à sa question qui n'en était pas une.

-La journée ne fait que commencer.

Lily ne semblait pas vraiment l'écouter, mais il espérait que c'était le cas, il trouvait que sa phrase n'avait pas de sens réel, il avait toute la magnificence sous ses yeux, il ne voulait pas chercher plus, il n'avait jamais pensé à chercher plus, il s'était toujours contenté de sa vie ainsi. Il ne s'en portait pas plus mal, du moins, c'est l'impression que Severus avait, mais il fut coupé dans ses pensées par la voix de Lily.

-A quoi tu penses, Severus ?

Si Severus avait encore su comment sourire, il se serait permis un sourire, Lily lui avait si souvent posé cette question, en toute circonstance, qu'il trouvait presque amusant que vingt ans et quelques années de plus après, elle arrive à lui poser la même question. Il comprit qu'elle voulait lui dire qu'elle ne le lâcherait pas, qu'il n'aurait pas de répit tant qu'il n'aurait pas répondu sincèrement à cette question, la rousse étant tenace. Seulement, comme elle regardait ailleurs, il se dit que si elle continuait, il pourrait facilement la berner, alors c'est en espérant qu'il rompit le silence pour lui servir un mensonge.

-À ma mère.

La réponse était sortie sans même qu'il ne la prémédite, tout ce qu'il comprit de sa propre réponse, c'est qu'il avait tellement assimilé le fait d'aller sur la tombe de sa mère puis celle de Lily comme un petit rituel, il avait l'une vivante sous les yeux pour son plus grand plaisir et l'autre continuerait à être morte, ce qui voulait dire qu'il devait et changerait ses petites habitudes et comme il pensait à Lily, son esprit avait fait le rapprochement. Il avait menti à Lily, sans vraiment lui mentir, il n'avait jamais aimé lui dire la vérité sur ce qu'il pensait, c'était devenu une habitude de mentir pour répondre à cette question, comme elle avait l'habitude de la poser jusqu'à avoir une réponse véritable, Severus voulait savoir si elle était toujours aussi tenace que par le passé, même s'il en avait déjà eu quelques preuves.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Auror stagiaire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ] Dim 29 Sep - 12:38

-Albus, presque. Rire c'est quoi ? Quel masque ?

Ce levé était réellement magnifique. Pas un nuage dans l'air, mais une simple brise pour éviter que la chaleur imprègne l'atmosphère. Albus, presque. Presque.  Alors avec qui, pendant ces années où il avait été espion, il avait vraiment été  lui-même ? Personne. Peut-être même jamais, qui sais ? Mais avec elle, elle était sûre qu'il avait été lui-même. Si ça se trouvait, c'était la seule. Peut-être dans sa famille, elle ne savait pas. Lily avait entendu sa pointe d'humour, mais ça n'avait rien de drôle. Elle aimait parler des choses comme si elles n'avaient jamais existé avant qu'ils en parlent, comme si il n'y avait jamais eu de passé associé à ces mots. Rire, c'est quoi ? Alors, non, ce n'était pas drôle de ne pas savoir ce qu'était le rire. Elle savait ce qu'il ressentait, maintenant.

Son regard se détourna du soleil, passa légèrement sur Severus qui était toujours droit comme un piquet, puis vint se poser sur un arbre à un mètre d'elle. Ce cimetière, n'était-ce pas chez elle, quelque part ? Elle s'avança vers le tronc, et s'assit, le dos collé contre le bois dur de l'arbre.  Un châtaigner. Ramenant ces deux gambes contre sa poitrine, ces cheveux tombant de part et d'autre de son visage, elle lui répondit :

-Rire, c'est montrer que tu es heureux. Et je t'ai déjà entendu rire.

Elle pensa une fois de plus l'homme en face d'elle, le professeur Snape. Il avait du faire souffrir bien des élèves, pensa-t-elle avec amusement. Il fallait bien un professeur tyrannique dans le lot, après tout. Elle ne dit rien sur Albus, parce qu'il n'y avait rien a ajouter de plus. Elle comprenait très bien ce qu'il disait dans « presque ». Peut-être qu'elle était la seule à comprendre. Quand au masque...

-Et avec ce masque, tu ne ris pas.

Elle fonctionnait comme ça, elle aimait dire des choses qui seraient incompréhensible pour d'autres mais que les gens qui la connaissaient bien comprenait. Elle lui disait qu'elle l'avait déjà vu heureux, quand il riait, mais que ça, s'était sans son masque. Elle lui disait tout ça, il ne le comprenait peut-être pas, parce que ça faisait longtemps. La rousse ne se rendait même pas compte de ce qu'elle était entrain de dire. Certains auraient pu penser que c'était des phrases bourrées de sous-entendues, qu'elle ne disait pas les choses comme elle les pensaient. Mais c'était faux. Elle pensait comme ça.

-La journée ne fait que commencer.

Elle avait reporté son attention sur le levé du soleil, comme si ça la perturbait en même temps que ça la passionnait. Elle avait entendu sa phrase, mais ça ne servait à rien d'y répondre, parce que, une fois de plus, il n'y avait rien à répondre à sa. Elle comprenait ce bout de phrase en même temps qu'elle ne le comprenait pas. Elle savait ce qu'il voulait dire sans vraiment en avoir connaissance. C'est comme si ça avait une signification pour son fort intérieur, mais pas pour son cerveau. Elle le laissa répondre à la question qu'elle lui avait posé.

-À ma mère.

Lily fronça les sourcils intérieurement. Elle le savait, il recommençait à mentir. Elle n'avait jamais dit quand elle savait qu'il mentait, pour pas lui faire de peine, dans le passé. Si il ne voulait pas lui dire, c'était son problème. C'était ce qu'elle avait pensé.Mais rien qu'au son de sa voix, même si elle était tout aussi dure, tout aussi froide, elle entendait la différente. Elle ne tournai toujours pas les yeux vers Severus, pour lui montrer que, même sans les yeux, elle arrivait encore à le comprendre. Cependant, elle ne fit pas comme quand ils étaient gosse.

-Pourquoi tu dis ça, Severus ? Tu aurais pu choisir quelque chose d'autre. Tu n'a jamais aimé parler de tes parents.

Elle ne lui avait jamais dit qu'elle savait qu'il mentait sur ces parents. Elle ne restait pas longtemps sur la conversation, parce qu'il empilait les mensonges, et ça, Lily détestait. Elle se demandait ce qui l'avait poussé à parler de sa mère. Peut-être parce qu'elle aussi été revenue à la vie; Il aurait pu penser à plein d'autre choses. Était-ce une coïncidence ?

_________________
ma fiche de présentation
Et ici, tous mes liens!

N'hésites pas à me contacter, même si tes questions t'on l'air stupide ( alors qu'elles ne le seront jamais ). Je répondrais au plus vite!

Revenir en haut Aller en bas


 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ] Dim 29 Sep - 14:40

-Rire, c'est montrer que tu es heureux. Et je t'ai déjà entendu rire.

Severus ne put s'empêcher de ricaner, il savait ce que voulait dire rire, c'est juste qu'il n'en avait jamais vraiment eu l'habitude, la seule personne avec qui il riait de bon cœur était Lily, sinon, il ne faisait que de pâle imitation du rire, rien de réel. Il savait aussi qu'elle devait le comprendre tout aussi bien que lui, qu'il ne pouvait trouver aucune véritable raison de rire. Il se doutait qu'elle voyait tout à travers lui, même les raisons qui faisaient qu'il ne riait pas. Mais il n'avait rien à répondre à ça, Lily devait être la seule personne à lui avoir arraché un rire sans qu'il ne se sente mal après, il ne fut pas étonné quand elle ajouta.

-Et avec ce masque, tu ne ris pas.

Que voulait elle dire par là, Severus en avait une vague idée. Seulement, ce n'était pas le masque qui faisait qu'il ne riait plus, c'était bel et bien sa vie qui avait fait de lui ce qu'il était, mais elle ne semblait pas vouloir le comprendre. Le masque, il ne comprenait pas réellement pourquoi elle s'attachait tant à ce masque, il l'avait, il le portait et depuis si longtemps, un masque plus que bénéfique pour lui, c'était un masque vital, son manque d'émotion visible faisait que personne ne pouvait avoir de moyen de pression sur lui, puisque personne ne savait jamais ce qu'il ressentait. Sauf Lily, qui semblait toujours capable de le décrypter, même à travers le masque. Il savait que c'était dû à l'enfance, ils avaient passé tellement de temps ensemble avant d'aller à Poudlard, qu'ils ne pouvaient pas en être autrement, elle le connaissait plus sûrement que n'importe qui. Severus se demandait même si sa mère l'avait autant connu, il n'en savait rien, il avait l'impression d'avoir plus parlé avec Lily qu'avec quiconque d'autre dans sa vie, ce qui était sûrement vrai.

Il était facile de comprendre que finalement, Lily pouvait lire ses émotions dans ses mots, ses yeux comme d'autres tournent les pages d'un livre, elle avait la clé pour tout découvrir, parce que Severus la lui avait donné plus jeune, quand ils étaient encore que des enfants vivant dans un quartier moldu alors qu'ils étaient des sorciers. Il savait qu'il pourrait faire des pieds et des mains pour qu'elle ne découvre rien, mais elle y parviendrait tout de même, d'une façon ou d'une autre. La persévérance était le mot pour décrire Lily quand on lui cachait des choses. Severus avait suivit du regard Lily, alors qu'elle prenait place contre ce tronc d'arbre, mais il n'avait pas bouger autre chose que sa tête, ne prenant même pas la peine de bouger. Elle lui adressa une nouvelle fois la parole, sans même le regarder.

-Pourquoi tu dis ça, Severus ? Tu aurais pu choisir quelque chose d'autre. Tu n'a jamais aimé parler de tes parents.

L'homme eut la preuve par excellence qu'elle savait tout de lui, même reconnaître ses mensonges sans le regarder, pourtant, il n'avait pas de réponse à lui fournir, tout ce qu'il savait, c'était qu'il pensait à Lily et que d'une manière ou d'une autre, son cerveau avait utilisé sa mère, comme réponse mensonge, pour des raisons très simple, il allait sur les tombes des deux femmes quand il allait voir l'une, dans son enfance elles étaient ses deux repères et il les avait perdus toutes les deux durant sa cinquième année. Sans même se connaître, avec juste lui en commun, elles avaient été des tournants dans la vie de l'homme et quand il devait mentir à l'une pour ne pas dire qu'il pensait à elle, il ne trouvait même pas étonnant de parler de l'autre. Même s'il ne voulait pas donner de détail sur sa mère, il n'avait pu s'empêcher de donner cette réponse, son subconscient devait se douter que Lily ne poserait pas plus de question.

-C'est sortie sans que je ne le veuilles.

Il  n'avait pas vu l'intérêt de mentir à la femme puisqu'elle avait prouvé qu'elle entendait les mensonges dans le ton de sa voix. Pour la petite phrase sur le fait qu'il ne parlait jamais de ses parents c'était simplement parce qu'il n'avait rien à dire sur eux dans le passé comme dans le présent. Même si pour le présent, il n'y avait pas grand chose à dire, sa mère reposait sous une pierre tombale et son père était un tas de cendre qui avait fini à la poubelle, l'endroit qu'il méritait le plus pour reposer. Bien sûr, il pourrait dire qu'il avait tué son père, mais ça n'apporterait rien à aucun d'eux et ça prouverait à Lily qu'il avait des raisons d'avoir de la rancœur contre l'homme, ce qu'il n'avait jamais laissé entendre.

-Pourquoi parler de gens qui n'en valent pas la peine.

Pour Severus, son père n'avait jamais été un sujet sur lequel il voulait s'étendre, c'était un sujet qu'il évitait, son père n'avait pas le droit d'avoir une place dans ses pensées et dans sa vie. Pour sa mère en revanche, il aurait pu en parler, mais comment expliquer qu'elle avait beau être une femme intelligente, une sorcière et pourtant avait fait le choix si bête de rester avec un moldu violent par amour, c'était cette dernière raison qui faisait qu'il ne s'étendait pas au sujet de sa mère. Il ajouta avec beaucoup d'ironie.

-Valaient conviendrait mieux, puisqu'ils sont morts.

Severus savait que ce n'était pas vraiment une chose à dire devant une femme qui venait tout juste de sortir de sa tombe, mais après tout, pourquoi mentir sur ses parents, ils étaient morts et au moins, le sujet serait clos définitivement entre eux. Quel intérêt de poser des questions sur des morts, même si Severus aurait apprécier qu'elle le questionne sur le moment de la mort de sa mère, puisque la femme aurait peut-être enfin compris la raison de son changement en cinquième année, de son choix de devenir mangemort, mais il se doutait qu'elle ne le questionnerait pas, parce qu'elle n'avait jamais insisté sur le sujet, ce qui avait permis qu'ils soient amis si longtemps, elle le laissait lui mentir sur les sujets qu'il ne voulait aborder.

-Lily, mon masque il est tombé avant ma mort et je le regrette.

Il ne savait pas pourquoi il avait dit ça, mais il semblait qu'il devait le dire, alors même que ses pensées étaient dirigées ailleurs, il se dit qu'elle pouvait avoir sa confiance, comme elle cherchait à savoir ce qu'il était maintenant. Pourtant, il savait que si elle avait entendu parler de sa dernière demande à son fils, elle pouvait peut-être comprendre bien trop de chose, qu'il ne voulait pas croire qu'elle savait déjà, pour ne pas se sentir découvert en face d'elle. Il savait aussi que parler de son masque détournerait la conversation de ses parents morts et les ramènerait vers des paroles dîtes précédemment par la femme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Auror stagiaire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ] Lun 30 Sep - 16:19

-C'est sortie sans que je ne le veuilles.

Ha, ce masque. C'est une mauvaise habitude qu'il avait prise, voilà. Toujours mentir, sans réfléchir. Elle aurait bien aimé qu'il vienne s'asseoir à côté d'elle, pour discuter. Rester là, comme ça, debout, ça la dérangeait. On aurait dit qu'il n'avait plus la possibilité de bouger, c'était stressant. Et puis, si il voulait parler, il valait mieux le faire sans se fatiguer les gambes. Peut-être qu'il était sur ces gardes, ce qui aurait été compréhensible. Alors, Lily le laissa là où il était, en face d'elle. Au moins, d'ici, elle avait une vue sur tout ce qui était essentiel : le levé du soleil, Severus, le cimetière. Elle pouvait surveiller tout le cimetière, dans son intégralité, tout autant que les arrières Severus, si jamais quelqu'un s'approchait en douce. Et même, elle pourrait entendre si jamais quelqu'un l'attaquait du haut de cet arbre.

-Pourquoi parler de gens qui n'en valent pas la peine.


Elle se demandait si il parlait pour lui-même où pour elle. Elle ne savait pas quoi répondre à ça, parce qu'il ne lui avait jamais parlé de ses parents. Pourquoi maintenant ? En faîte, il n'en parlait pas vraiment. Il ne semblait pas prendre compte du silence de la femme, ce qui l'a rassurait. Lily n'avait jamais eut l'impression qu'il détestait sa mère. Au contraire, il avait vraiment l'air heureux de penser à elle. Quand à son père... Non, lui, il ne l'aimait pas. Elle se demandait toujours quoi répondre à ça. Heureusement, il n'attendit pas de réaction de sa part, parce qu'il ajouta avec une pointe d'ironie.

-Valaient conviendrait mieux, puisqu'ils sont morts.

Lily fronça les sourcils. Pourquoi disait-il ça ? En réalité, Lily ne savait pas exactement combien de personnes étaient revenues à la vie. Elle ne savait pas si, par exemple, un sorcier étant mort en 1802 pouvait être revenu à la vie. Peut-être qu'elle avait été dans les dernières. Peut-être qu'il y avait une « date limite ». Pourtant, la rumeur avait couru que Albus voulait rattraper le temps avec son frère et sa sœur, qui, elle était morte bien avant la naissance de Lily. Alors, peut-être que les parents de Severus, eux, étaient de nouveau en vie ? Mais elle n'avait jamais vraiment su qu'ils étaient mort. Peut-être pendant son absence... Ou pas ?

-Ils ne sont pas revenus à la vie ?

Dans tous les cas, si vraiment ils étaient toujours morts, ça voulait dire qu'ils étaient partis avant sa propre mort. Donc, peut-être au temps où elle elle était vivante. Elle y avait déjà pensé, elle savait que Severus était devenu complètement sombre et avait changé de cap à une période de sa vie, mais à ce moment là, ils s'étaient éloignés l'un de l'autre. Perdue dans ses pensées, elle lâcha le soleil des yeux pour venir les poser sur l'homme en face d'elle, n'ayant pas bougé d'un pouce.

-Lily, mon masque il est tombé avant ma mort et je le regrette.

Elle essaya de comprendre sa phrase, mais elle n'avait pas de sens. Lily ne connaissait pas l'histoire exacte, son fils n'avait pas voulu la lui raconter en entier. Il lui avait dit «  je ne crois pas qu'il voudrait ». Elle se disait que ça avait un rapport avec ce qu'elle savait déjà, ses sentiments pour elle, mais pourquoi ? Pourquoi lui dire ça maintenant, alors qu'elle s'était efforcée d'éviter le sujet, et qu'elle ne lui avait rien demandé. Elle avait fait ça principalement à cause de ce que Harry lui avait dit, elle l'avait écouté, et si lui disait qu'il ne fallait pas qu'elle lui en parle, alors elle n'en parlerait pas. Mais pourtant... Elle brûlait de lui poser la question, que c'est-il vraiment passé, quelques secondes avant sa mort ? Elle savait que Severus avait donné à son fils de ses souvenirs, qui parlaient de son revirement vers l'Ordre, de ses missions pour Albus, du fait que le plus grand des magiciens devait mourir pour la cause, et que son fils lui-même devait mourir . Mais il n'avait pas dit quelque chose, elle en était certaine. Elle jugea Severus du regard.

-Tu sais, Harry m'a raconté une grosse partie de se qu'il avait dans le souvenir que tu lui a donné, avant de mourir. Mais pas tout.

Elle ne voulait pas lui dire qu'elle savait, parce que si elle le lui disait, il n'y aurait plus de relation entre eux-deux, ils ne retrouveraient plus leur entente d'il y a si longtemps. Pourtant, dans ce qu'elle venait de dire, ne lui avait -elle pas un peu révélé ? Elle lui avait dit qu'elle savait qu'il y avait quelque chose en plus. Elle détestait au plus haut point ces sortes de sous-entendus, ces secrets, ça la rendait réellement mal à l'aise. Peut-être, si c'était possible, lui aussi. Une question qui la tracassait depuis un bon moment traversa ses lèvres sans qu'elle s'en rende compte.

-Toi qui es autant sur tes gardes, comment as-t-tu pu savoir, tout à l'heure, que j'étais la vraie Lily ? Et pas un impostrice ayant bu du polynectar ?

_________________
ma fiche de présentation
Et ici, tous mes liens!

N'hésites pas à me contacter, même si tes questions t'on l'air stupide ( alors qu'elles ne le seront jamais ). Je répondrais au plus vite!

Revenir en haut Aller en bas


 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ] Lun 30 Sep - 18:14

-Ils ne sont pas revenus à la vie ?

Severus ne savait pas quoi répondre, à sa connaissance non, ils n'étaient pas revenu à la vie, mais c'était possible, si c'était le cas, son père se trouvait dans un bar miteux moldu complètement bourré, peut-être même en plein coma éthylique sur le sol et ça Severus n'en savait rien. Pour sa mère, il se doutait qu'elle ne serait jamais retourné dans leur ancienne maison si elle était revenue, elle serait sûrement partie se cacher quelques parts. Il ne voulait pas voir la réalité, en faîtes, il n'avait jamais imaginé sa mère revenant à la vie, il se saurait même pas comment réagir s'il se retrouvait soudain face à elle, il n'était qu'un adolescent à sa mort et il lui en avait voulu d'être morte, il l'aimait, seulement, il compris qu'il ne voulait pas l'imaginer vivante parce qu'il avait peur de la façon dont il réagirait.

-Pas à ma connaissance.

Il n'avait pas menti, mais il savait que même si sa mère était revenue à la vie, elle aurait directement remis sa tombe en place et serait partie, alors il ne savait pas si oui ou non, il avait à nouveau son seul parent digne de ce nom. Il ne savait pas pourquoi Lily avait posé cette question, c'était la première fois qu'elle en posait une sur ses parents, alors Severus en était un peu surpris, mais il pouvait comprendre qu'elle se pose des questions sur le retour des morts à la vie.

-Tes parents, ils sont revenus ?

Severus n'avait pas pu empêcher la question de quitter ses lèvres, les parents de Lily étaient morts avant leur fille, il l'avait appris parce qu'il avait toujours un peu suivit de loin la vie de Lily et il se souvenait des parents de la rousse, qu'il avait vu plus d'une fois. Il se doutait que la question n'était pas réellement pour la mettre à l'aise, mais il voulait savoir si il se pouvait qu'elle aie retrouvé sa famille plus que simplement son fils et son mari. Il reçu par la suite une réponse à une remarque qu'il avait fait plus tôt, avec en plus, un regard de la femme.

-Tu sais, Harry m'a raconté une grosse partie de se qu'il avait dans le souvenir que tu lui a donné, avant de mourir. Mais pas tout.

L'homme fut assez surpris que le jeune Potter n'aie pas profité de savoir tant de chose sur lui, pour aller le hurler sur tout les toits, il était reconnaissant au jeune homme de ne pas avoir tout dit à sa mère. Seulement, il ne savait pas où le jeune homme en était resté, alors il n'en dirait pas trop, si il rajoutait quelques choses que le jeune n'avait pas dit en croyant qu'il l'avait dit, il serait mal barré et il ne le voulait pas.

-Il y a des instants de la vie des autres qu'il n'est pas utile de savoir, Lily. Je ne sais pas ce qu'il t'a dit, mais sache que j'ai donné des choses importantes. C'est après ça, que j'ai baissé mon masque, une seconde de trop.

Severus avait joué la sécurité pour lui-même, il n'avait pas menti, il n'avait dit que la stricte vérité, il avait simplement omis les détails. Il savait exactement que c'est ce qu'elle voulait, mais il avait décidé qu'elle n'avait pas besoin de savoir les détails de ses derniers instants, qui n'en valaient pas la peine. Il regrettait son moment d'inattention, celui où il avait baissé sa garde et son masque pour demander à plonger ses yeux dans ceux de Harry Potter pour revoir avant sa mort les yeux si similaire à ceux de Lily le regarder. Il fut sorti de ses pensées par la voix de la femme.

-Toi qui es autant sur tes gardes, comment as-t-tu pu savoir, tout à l'heure, que j'étais la vraie Lily ? Et pas un impostrice ayant bu du polynectar ?

Severus leva les yeux au ciel, franchement amusé par la question de la femme, qui agissait comme si elle était à nouveau élève et qu'elle voulait les réponses à toutes les questions existantes dans la situation présente. Il avait à peine pris la peine de cacher son amusement à la femme, il s'avança lentement vers elle et s'arrêta juste devant elle, s'accroupissant pour la fixer dans les yeux, puis il prit une très lente inspiration avant de commencer à parler.

-J'observe avant de bouger. Ta façon de te tenir, ta persévérance, la manière de tenir ta baguette, n'était qu'une base de mon choix de croire que tu étais toi et pas une autre.

L'homme fit une pause, il se dit que le polynectar ne pouvait pas vraiment être une solution juste, puisqu'elle n'avait pas dû laisser grand monde approcher de ses cheveux depuis son retour. Et que toutes les personnes l'ayant approché d'assez prêt devaient être des gens le détestant lui, alors aucun n'aurait pris le parti de lui parler et il le savait. Mais c'était la façon de prononcer son prénom et la façon de le regarder qui avaient fait que Severus l'avait cru tout de suite. Alors il poursuivit.

-Ton regard et ta manière de dire Severus, m'ont convaincus.

Severus savait qu'on pourrait lui mettre une vingtaine de Lily sous le nez, qu'il trouverait la vrai sans problème en n'échangeant que quelques mots avec elle, mais ça, il ne pouvait le lui dire, c'était lui dire qu'il l'aimait d'une certaine manière, parce que même une amitié aussi longue ne pouvait pas justifier qu'il pourrait la reconnaître sans problème au milieu de dizaine de personnes. Il regarda la femme en face de lui et lui dit sans réfléchir vraiment.

-Tu n'as pas confiance en mes capacités ?

Il savait que sa phrase n'avait pas de réel sens si elle ne comprenait pas que c'était en ses capacités à la reconnaître, mais il avait assez confiance en elle pour savoir qu'elle comprendrait sans avoir besoin d'aide, alors il laissa échapper une phrase pouvant paraître étrange si on ne le connaissait pas.

-Le polynectar prend un mois de préparation et tes cheveux, tu dois y faire attention.

Il n'avait dit ça que pour rappeler à Lily que pour parler potions longues à quelqu'un, elle ferait mieux de le faire avec un ignorant, mais aussi parce qu'il savait que même au marché noir, il était rare de voir apparaître du polynectar, qui prenait trop de temps à faire pour peu d'argent reçu au final et que Lily devait comprendre qu'il n'était pas assez idiot pour ne pas reconnaître une personne prenant la place d'une autre qu'il connaît très bien. Il regardait toujours la femme devant lui, il se demandait pourquoi elle avait choisi de s'asseoir sous cet arbre, puisqu'il n'avait rien d'exceptionnel et qu'il se trouvait dans un cimetière, cependant il ne posa pas la question, à la place il dit autre chose.

-Pourquoi penser au Polynectar et pas à autre chose ?

Même en sachant qu'il s'agissait de la solution de prédilection de la plupart des sorciers s'ils voulaient prendre l'apparence d'une autre personne, il n'en restait pas moins que des illusions et des métamorphoses physiques pouvaient donnés des résultats sur du court terme et sans être reconnaissable dans une atmosphère sombre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Auror stagiaire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ] Jeu 3 Oct - 19:53

-Pas à ma connaissance.

C'était bizarre qu'il n'est pas vérifié, depuis pratiquement un mois qu'ils étaient revenus. Elle jugea tout de même bon de ne pas insister, si il ne voulait pas les revoir, c'était son problème. Pourtant... Elle ne pouvait as s'empêcher de se poser de multiples questions. Il avait lui-même l'air un peu dans le doute, tout comme sa réponse. Elle avait posé cette question parce qu'il avait laissé un peu de terrain libre, c'est lui qui avait commencé à parler de ses parents en disant qu'il n'avait pas voulu les revoir. Tendis que son questionnement se prolongeait, l'homme posa à son tour une question.

-Tes parents, ils sont revenus ?

Elle se demanda tout d'abord pourquoi il posait la question, mais elle connaissait la réponse, de toutes manières. Elle se rappelait de leur mort, c'était quelques années avant la naissance de Harry. Ca avait été très douloureux, parce qu'elle adorait ses parents. En plus de ça, Pétunia avait depuis quelques années cessé de donner de ses nouvelles, elle avait fuit leur famille pour aller avec un espèce de gros riche moldu dont elle ne se souvenait plus du nom. Pétunia avait été avertie de la mort de ses parents, et ca avait été la première fois depuis presque un ans qu'elle l'avait revu. Sa sœur ne lui avait même pas adresser un regard. Elle était venue seule, sûrement que son énorme mari n'avait pas daigné venir... Elle lui en voulait toujours d'être partie et de ne plus jamais avoir parlé à ses parents, car elle aimait sa sœur, bien que ce n'était certainement inversé.

-Oui. Ils sont retournés vivre dans la vieille maison.

Elle voulait parler de la maison où elle-même avait vécu quand elle était enfant, dans le même quartier où elle avait rencontré Severus. Ses parents étaient retournés là-bas, pour vivre tranquillement après leur renaissance. La maison en question avait été vendue après la mort du couple, comme Lily et James n'avait pas voulu la garder. Mais son nouveau propriétaire, un homme d'affaire moldu plein aux as, n'y venait pratiquement jamais. Ils avaient eut recours à la magie, avec l'aide de Lily, pour récupérer la maison et pouvoir avoir un endroit où vivre.
Lorsqu'elle eut répondu à son autre réplique, il dit :

-Il y a des instants de la vie des autres qu'il n'est pas utile de savoir, Lily. Je ne sais pas ce qu'il t'a dit, mais sache que j'ai donné des choses importantes. C'est après ça, que j'ai baissé mon masque, une seconde de trop.

Il semblait qu'il n'ai pas compris ce qu'elle avait dit, mais elle ne le rectifia pas. En faîte, elle avait dit que Harry ne lui avait pas tout dit, ou plus exactement qu'il ne lui ai pas dit tout ce que lui savait. Ce n'était pas de Severus qu'elle disait qu'il n'avait pas tout dit. Mais ici, on s'enfonçait dans une réplique trop complexe, et elle ne voulait pas commencer à parler sans vraiment comprendre ce que elle-même disait. En plus, Lily pensait que son ami d'enfance avait compris ce qu'elle lui avait dit. Peut-être qu'il avait répondu aussi vaguement pour éviter le sujet, et elle n'irait pas s'enfoncer là dedans.
Elle ne voulait non plus lui demander qu'est-ce qu'il avait fait pour « baisser son masque », quelle action il avait bien pu faire, juste avant de mourir, pour dévoiler à Harry ce qu'il était vraiment. Et donc, il y avait bien un masque.
La femme n'aimait pas le sujet, et elle n'aimait pas penser à ce sujet. Savoir qu'on lui cahcait des choses – même pour le bien de tous – et qu'elle ce doutait de ce que pouvaient être ces mensonges l'énervait. Elle décida de changer de sujet, en lançant sa réplique comme ça, une chose parmi tant d'autres qui passaient dans son esprit.
Après avoir parlé, l'homme eu l'air amusé, et quand elle repensait à sa question, il y avait de quoi. Mais elle était ainsi, on ne la changerait pas, encore moins avec ces 17 ans passés sous terre. Au moins, cela eut l'effet escompté : un changement radical de conversation.

Severus s'approcha de l'arbre contre lequel elle était adossée, et vint s'accroupir devant elle. La différence entre les traits du Severus qu'elle avait connu avant sa mort était d'autant plus frappante : ces rides étaient creusées, comme si elles avaient été taillées au fil des années, et deux valises s'étaient installées sous les yeux noirs de l'homme, sûrement le résultat de nombreuses nuit blanche. Comme pour contrer avec cet air fatigué, un éclair particulièrement vif passait de tant en tant dans son regard, à l'affut. Des années d'espionnage.

-J'observe avant de bouger. Ta façon de te tenir, ta persévérance, la manière de tenir ta baguette, n'était qu'une base de mon choix de croire que tu étais toi et pas une autre.

Elle ne dit rien, écoutant simplement. Elle admirait la précision de ses paroles. Il ne parlait jamais pour rien, jamais un mot de plus, jamais un de moins – selon les circonstances.

-Ton regard et ta manière de dire Severus, m'ont convaincus.

Soudainement, il prit un air vexé. Son air de prof récitant le cours disparu rapidement. La femme n'avait toujours pas prononcer un mot. Il y avait trop de choses dans son esprit vif, trop d'analyses sur tous ce qu'elle voyait, entendait et présentait pour avoir envie de réfléchir à une réponse quelconque. Peut-être était-ce en ça qu'ils étaient semblables ?

-Tu n'as pas confiance en mes capacités ?

Elle n'aurait pas eut besoin de ces mots pour comprendre son sentiment d'exaspération. Rien qu'à voir son expression - quoique très peu prononcée - elle avait compris. Elle répondit tout de même:

-Je voulais connaître ta réponse.

C'était vrai, d'autant plus qu'elle était réellement intéressée par la réponse du grand maitre des potions. De plus, elle voulait connaître sa réponse dans le sens où elle éviterait l'ancien sujet.

-Le polynectar prend un mois de préparation et tes cheveux, tu dois y faire attention.

Elle leva les yeux au ciel. Elle avait quand même était dans l'Ordre pendant près de 10 ans, et elle avait même été jusqu'à faire appel au Gardien du Secret... Elle connaissait très bien le risque couru de laisser ses cheveux détachés en permanence. Mais les attacher n'allait pas avec elle-même. Elle décida un réponse à tout ce qu'il venait de dire.

-Ca fait plus d'un mois que Voldemort a disparu. Et j'ai rencontré beaucoup de monde. De plus, la réserve de potion de Poudlard a été laissée à l'abandon, je présume. A moins que tu... ?

Elle avait dit pas mal de chose encore une fois en parlant, mais elle n'y pouvait rien.

_________________
ma fiche de présentation
Et ici, tous mes liens!

N'hésites pas à me contacter, même si tes questions t'on l'air stupide ( alors qu'elles ne le seront jamais ). Je répondrais au plus vite!

Revenir en haut Aller en bas


 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ] Ven 4 Oct - 14:33

-Oui. Ils sont retournés vivre dans la vieille maison.

Severus eut beaucoup de mal à accepter cette réplique, puisqu'il savait qu'un jour Lily rendrait visite à ses parents, puisqu'elle avait toujours été proche d'eux, ce qui voulait dire que lui-même serait proche d'elle et était proche de ses parents tout les jours depuis un mois. Il trouva la situation assez étrange, il savait que la maison avait été vendue bien des années avant, mais avec la magie, on pouvait tout faire, ce qui était étrange, c'est que les parents de Lily veulent revenir à cet endroit, mais après tout, lui n'avait jamais déménagé de la maison de ses parents. Enfin, il ne fit pas de commentaire, Lily n'avait aucun besoin de savoir que lui vivait toujours au même endroit, enfin, elle n'avait jamais vraiment été mise au courant de son adresse, il ne voulait pas qu'elle s'approche de chez lui. Alors il ne lui répondit simplement pas, mais détourna le regard de Lily, pour ne pas qu'elle puisse voir dans ses yeux qu'il avait des choses à cacher, parce qu'il se doutait qu'elle voyait plus que les autres, même dans son regard froid. Il dit pourtant lentement une petite chose qu'il pensait sincèrement.

-Je suis heureux pour toi.

Il savait qu'avec sa voix froide et dure, il y avait vraiment peu de chance que quelqu'un le croit réellement quand il disait de tel mot, mais avec Lily, il espérait que ce soit différent, qu'elle comprendrait qu'il avait été sincère. Il trouvait vraiment très étrange d'être heureux pour le retour des parents de la femme, alors que lui n'avait pas pensé à revoir les siens vivant un jour, même pas sa mère. Mais en faîtes, c'est parce qu'il savait que Lily serait heureuse d'être avec ses parents, qu'il était heureux de se retour et il se demandait pourquoi il avait laissé transparaître le bonheur qu'il ressentait en se disant que Lily serait heureuse.

Il se changea les idées en mettant d'autres choses au premier plan de son esprit que la vie de la femme face à lui, tout en évitant aussi de penser à sa mère vivante, mais une image lui vint à l'esprit. Une assez grande femme, belle, aux cheveux noirs, très maigre, la peau très pâle et assez marqué, les yeux brillants de plus d'une émotion à la fois et noir. C'était la dernière image qu'il avait eu de sa mère, c'était un après-midi pendant les vacances après sa quatrième année. Il s'en souvenait parfaitement, ils étaient allé dans sa chambre tout les deux, durant la journée puisque le père de Severus était absent, elle lui avait donné ses anciens livres d'école, qui avaient été ceux que Severus utilisait durant sa cinquième année, même s'ils étaient très usés à force d'être feuilleté souvent. Ils avaient passé toutes l'après-midi ensemble, assis sur le lit de Severus a parlé du monde magique, la mère de Severus essayant de l'empêcher de faire sa vie que dans l'un des deux mondes parce qu'il lui avait dit qu'après sa septième année, il couperait tout lien. Après ce souvenir, Severus se dit qu'il devrait essayer de savoir si sa mère était revenue, même si l'homme était toujours parti du fait que seul les victimes liés à la guerre étaient revenues, pour ne pas voir la vérité, l'espoir le prenait qu'il pourrait revoir sa mère. Il ne savait qu'il avait dit des choses à Lily, il savait quoi, mais il ne savait pas si elle donnerait une réponse, mais il en eut une cependant.

-Je voulais connaître ta réponse.

Elle avait dit ça d'une façon un peu étrange, comme si c'était plus que du simple intérêt, qu'elle voulait voir autre chose dans cette réponse, mais il n'en dit rien, il n'avait pas grand chose à répondre à ces mots, en faites, il n'y avait rien à répondre. Lorsqu'elle leva les yeux au ciel après sa réponse, il se dit qu'elle allait encore lui sortir une réponse qu'il ne voudrait pas comprendre rien qu'à son expression, il sentait qu'elle allait tourné la conversation pour le remettre mal à l'aise, quelques choses dans son comportement lui disait ça.

-Ca fait plus d'un mois que Voldemort a disparu. Et j'ai rencontré beaucoup de monde. De plus, la réserve de potion de Poudlard a été laissée à l'abandon, je présume. A moins que tu... ?

Un long frisson traversa le corps de l'homme au nom du mage noir, c'était plus fort que lui, il ne supportait pas qu'on prononce ce nom. Pour la suite, elle n'avait pas réellement tort, mais le polynectar restait une potion compliquée et pas à la portée de n'importe qui. Pour la remarque sur la réserve de Poudlard, elle ne devait pas avoir tort, il savait juste que sa réserve à lui n'était pas possible à forcer. Après la quatrième année, il avait toujours très bien protéger la réserve, mais il ne savait pas ce qui se trouvait dans la réserve ouverte aux élèves, il avait passé sa dernière année à Poudlard en tant que directeur et non comme professeur, alors les choses devenaient plus complexe à surveiller dans la salle de potion. Il ignora la partie où elle sous-entendait qu'il avait chercher des ingrédients à Poudlard, mais il se dit qu'il devrait peut-être le faire par simple sécurité. Il se décida pourtant à donner une réponse à la femme, une qui devait avoir du sens.

-Où serait l'intérêt de prendre l'apparence d'un autre pour ranger un cimetière.

Severus était sérieux, qui voudrait être un autre juste pour remettre un cimetière en place, à la rigueur, si quelqu'un avait pu savoir qu'il viendrait, ça aurait pu être logique ou peut-être une groupie de Potter qui voulait jouer sa femme quelques instants, mais encore aurait il fallu que quelqu'un connaisse assez bien Lily pour présumer qu'elle ferait une telle chose. Alors il se dit qu'il avait donné la réponse la plus logique possible et presque indéniable que personne n'aurait fait une telle action. Le polynectar était plus utile quand on voulait rentrer dans des lieux où l'on était pas convié ou désiré que pour se donner une apparence pour faire une chose anodine. Seulement, l'homme avait vu tant de chose, plus illogique et irréfléchie les unes que les autres, que même une personne rangeant un cimetière deviendrait suspecte, mais c'était de la paranoïa, il voyait le mal partout.

-À moins que tu en vois, toi ?

Au fond de lui, Severus n'avait pas voulut dire ça, mais il voulait savoir où voulait en venir Lily et surtout pourquoi elle pouvait s'imaginer une personne prenant sa place pour faire une telle chose. Il voyait aussi ces quelques mots comme une assurance que la conversation allait continuer encore un peu, il le voulait vraiment, même s'il se détestait pour le vouloir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Auror stagiaire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ] Sam 5 Oct - 15:05

-Je suis heureux pour toi.

Elle considéra une fois de plus Severus. Quelque chose la gênait dans cette réponse, mais elle ne savait pas quoi. Elle ne croyait pas qu'il mentait, seulement... C'était tellement bizarre de l'entendre dire qu'il était heureux, ce seul mot qui sort de sa bouche, c'était anormal, comme si ça ne collait pas. Elle fut soudain envahie par un sentiment de tristesse. Comment tout ça a bien pu arriver ?

Lorsqu'elle eut répondu à ses autres question, il prit un air perplexe, puis dit :

-Où serait l'intérêt de prendre l'apparence d'un autre pour ranger un cimetière.

Ce sujet avait vraiment l'air de le tracasser. Elle songea qu'il y aurait tout intérêt à se cacher sous une autre forme pour entrer dans ce cimetière. D'abord, il y avait pas mal de monde qui s'y rendait, c'était même le lieu le plus visité depuis pratiquement un mois. Tous ces morts sous terre, elles avaient des amis, de la famille, qui tenait à elles. Alors toutes ses personnes étaient venues voir. Etait-ce possible qu'il soit encore vivant ? Ma tante, mon meilleur ami, mon frère ?
Et puis, chacun voulait savoir, que c'était-il passé cette nuit-là ? Ils lui demandaient : Vous vous en souvenez ? Pourquoi votre rejeton n'était-il pas mort ? Ca avait du faire le ragot de bien des personnes le soir où Voldemort été venu. Il paraissait même que toute l'Angleterre en avait parlé. Imaginez lorsqu'elle était revenue à la vie, toutes les personnes qui avaient tenté de trouver le mystère à l'énigme «Seul le petit Harry avait survécu. Surement que les parents y étaient pour quelque chose... ». Quel meilleur moyen pour connaître le secret de la résistance au sortilège de la mort que d'entrer dans la peau même de la mère du Survivant ?
Toutes ses pensées fusaient dans son esprit, la mettait en colère. Elle avait eut recours, avec James, aux plus puissants sortilèges pour pouvoir éloigner la maison des sorciers trop curieux. Pourquoi ne pas être parti, tout simplement ? He bien, ils n'avaient pas voulu. C'était leur maison, et c'était dans cette maison qu'ils avaient voulu vivre. Lily avait renoncer à la laisser abandonnée.

-À moins que tu en vois, toi ?

Il avait dit ça d'un air légèrement sarcastique, comme si aucune de ces raisons ne lui étaient passées par la tête. Elle n'avait pas envie de lui dire, elle détestait le fait qu'elle soit connue parce que, soit disant, elle connaissait comment faire pour échapper au destin du maléfice noir. « La famille maudite », comme l'appelaient les vieilles femmes, larmoyantes. D'ailleurs, la maison avait connu le même surnom.

-Les cimetières sont très prisés, en ce moment.

Même si sa réponse était assez ironique, elle n'était pas pour le moins chargée de tristesse. Le fait que tout le monde soit revenu à la vie, que se soit en plus Voldemort qui en soit le responsable, ça dérangait l'équilibre naturel. Elle avait pratiquement le même âge que son fils! Comment rattraper les énnes perdues avec ça? Si ils étaient mort, c'est qu'ils le devaient. Elle avait l'impression de devoir quelque chose au grand mage noir, et cette idée la révulsait. Le regard dans le vague, elle se demanda une fois de plus pourquoi Voldemort n'était pas revenu à la vie.
Une fois de plus perdue dans ces pensées, elle sentait le soleil commencer à taper sur son visage. La fraîcheur d'un matin d'été avait disparue, bientôt, le soleil continuerait de grimper encore plus haut. La brise s'était transformée en courent d'air tiédasse, et elle commençait à avoir chaud.
Soudain, elle parut revenir à la réalité. La vision de sa maison, à quelques rues, lui revint en mémoire. Il devait bientôt être sept heures. Ils ne pouvaient pas rester à parler indéfiniment ici, à parler de tout à de rien. Les garçons allaient s'inquiéter, et voir où elle pouvait bien être partie. Elle pensa que ce ne serait pas une bonne idée que son mari et son fils débarquent, et les voient tous les deux. Non pas qu'elle avait peur qu'ils ne soient pas content, elle s'en fichait pas mal, elle était libre. Mais... Non, même, ce n'était vraiment pas une bonne idée.

Elle secoua imperceptiblement la tête, pour se remettre les idées en place. Levant les yeux vers Severus, qui n'avait pas arrêter de la fixer depuis tout ce temps, elle lui dit :

-Je dois rentrer.

Elle ne savait pas comment annonçer ça, ni comment ça allait se terminer. Peut-être qu'il partirait, comme ça. Peut-être qu'ils ne se reverraient plus jamais, qui sait ? Après un instant d'hésitation, elle pensa que mettre les garçons au courent qu'elle était partie serait une bonne idée. Si ils étaient déjà réveillés, ils s'inquiéteraient. Et si il y avait un mince espoir pour que Severus ne laisse pas les choses en plans, qu'il accepte l'offre qu'elle lui faisait, d'oublier, alors ça leur laisserait un peu de temps.
Elle se redressa d'un geste souple, puis, dans le même mouvement, sorti sa baguette de sa poche. Elle avait prit sa décision. C'était un des premiers sorts qu'elle avait réappris après sa mort.

-Spero Patronum !

Le fil argenté se transforma en un clin d'œil en un animal svelte, pourvu de longues gambes fines et d'un corps rayonnant. La biche s'avança, la tête haute, vers sa maîtresse, qui lui chuchota ses instructions à voix basse. L'animal parti sans faire de bruit, laissant une brume couleur argentée dans son sillage.

_________________
ma fiche de présentation
Et ici, tous mes liens!

N'hésites pas à me contacter, même si tes questions t'on l'air stupide ( alors qu'elles ne le seront jamais ). Je répondrais au plus vite!

Revenir en haut Aller en bas


 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ] Dim 6 Oct - 10:48

-Les cimetières sont très prisés, en ce moment.

Severus ne savait que penser de cette réponse, mais il n'en dit rien, il ne cherchait pas à comprendre pourquoi elle lui disait ça, elle devait avoir réfléchit plus loin que lui, qui n'était venu dans le cimetière que par simple curiosité, sans autre pensée. Il restait là, sentant un peu le soleil levant sur ses vêtements noirs, qui faisaient que les rayons du soleil semblaient plus chaud qu'ils ne l'étaient pour d'autres. Il voyait bien que la femme en face de lui était perdu dans ses pensées, alors il n'avait pas besoin de parler, ce qui était une bonne chose. Seulement, il savait qu'ils ne parlaient pour ne rien dire depuis un moment, puisqu'il refusait toutes les approche de Lily par culpabilité, mais il avait envie de rester plus longtemps avec elle et trouvait donc tout les moyens pour faire durer plus longtemps ce petit moment, même s'il savait qu'il n'était pas infini, ce qu'il pouvait comprendre, mais il n'avait toujours pas pris de décision sur ses envies, toujours partager entre la laisser partir sans rien faire ou la laisser approcher. Il se gifla mentalement en s'ordonnant d'arrêter de penser à ça, la réponse lui viendrait naturellement, puisque son subconscient la connaissait déjà alors que son conscient la renié.

Une fois ses idées remises en place, il retourna son regard vers la femme, puisque depuis un petit moment, il regardait un peu au-dessus d'elle, le tronc de l'arbre, qui semblait assez vieux et pas tout à fait lisse. Ses yeux restèrent posés sur le visage de Lily, il la vit secouer la tête, son cœur rata un battement, il sentait que quelque chose aller arriver, elle le fixa dans les yeux et prit la parole.

-Je dois rentrer.

L'homme retint un ronchonnement, il voyait dans le mot doit une obligation, pas de libre arbitre, ce qui ne ressemblait en rien à la femme, qui avait toujours fait les choses comme elle le voulait, sans se soucier de l'avis des autres, la preuve en était l'amitié entre eux durant près de cinq ans après leur entrée à Poudlard, même si tout devait les opposés et que leur amitié était très mal vu de la plupart de leur camarade. Puis, la réalisation vient, il prit cette phrase comme ça dernière chance d'arranger un peu les choses avec elle et il comprit qu'il ne voulait pas la laisser repartir loin de lui, elle avait été la seule à l'accepter malgré ce qu'il était, la goutte de trop avait été la marque et l'insulte, mais elle lui laisser une chance de se rattraper, aujourd'hui, après tant d'années. Il n'eut pas le temps de parler qu'elle avait sorti sa baguette.

-Spero Patronum !

Lorsque Severus entendit le sort de patronus, il se demanda ce qu'elle faisait à qui elle l'envoyait, l'avait elle juste gardé ici pour le livrer ensuite, il en doutait, puis il pensa à la famille de la femme et il se dit que peut-être c'était pour eux, ce qui semblait plus logique, vu la conversation qu'ils avaient eu. La biche était vraiment superbe, faisant penser à Severus a son propre patronus, qui était le même, ce patronus qu'il cachait à tous, mais que Potter avait vu, Potter qui savait que lui avait le même patronus que sa mère. Il regarda l'animal argenté s'en aller après que Lily lui eut transmis son message et il se dit qu'il devait faire ce que son cœur voulait, la laisser s'approcher à nouveau.

-Tu as été ma seule amie... Lily. Je sais que rien ne sera comme avant... mais... enfin... si tu es toujours d'accord pour...

Severus ne s'était jamais senti aussi mal à l'aise pour parler, il n'avait jamais eu autant de mal à trouver ses mots avec quelqu'un. Il ne parlait jamais avec son cœur et ça, il le savait et pourtant, il venait de le faire avec la femme, elle avait toujours eu ce don de lui faire se sentir en confiance, de lui permettre de dire des choses, qu'il refoulait, qu'il ne voulait pas dire. Elle avait été son amie la plus précieuse et il avait vécu depuis leur cinquième année en se demandant comment auraient été les choses s'il n'avait pas fait d'erreur, mais il ne le savait pas, il avait retrouvé un peu d'amitié dans Regulus Black, mais il n'avait jamais été Lily, c'était superficiel comme amitié, alors que Lily c'était fort. Cependant, Severus ne savait pas comment parler à la femme avec son cœur tout en lui cachant ses sentiments, mais il s'y essaya.

-Tu... Je n'ai jamais cessé de me demander ce que serait devenu notre amitié si je n'avais pas choisi le chemin que j'ai choisi.

Il n'avait pas pu lui dire qu'elle lui avait manqué depuis leur quinze ans, qu'il n'avait pas cessé de penser à elle depuis ce jour comme une amie, puisqu'il ne s'était jamais imaginé qu'ils pourraient un jour être plus que ça, même s'il l'aimait, il avait toujours su, même avant leur dispute, qu'elle ne le voyait que comme un ami. Severus n'avait pas les mots juste pour lui dire que son amitié lui avait manqué, parce que son amour prenait le dessus et qu'il ne voulait pas qu'elle l'apprenne, toute leur relation serait détruire par cette déclaration, l'inverse de ce qu'il voulait en ce moment.

-Je vais faire au plus simple.

Après ces mots, Severus leva un peu la main et fit apparaître un lys, comme le jour où elle voulait des preuves que les sorciers existaient, ce jour où ils étaient devenu ami, il tendit simplement la fleur à la femme, sans pour autant la lui mettre en main, il n'avait pas d'autre moyen de lui dire qu'il était près à la laisser approcher et à essayer d'accepter sa reconnaissance dans le futur. Si elle la refusait, il savait qu'il partirait le cœur un peu plus brisé, tout en l'acceptant, si elle acceptait, il ne savait pas du tout dans quoi il se lançait, c'était à l'aveugle mais il était prêt à tenter cette seconde chance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Auror stagiaire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ] Mer 9 Oct - 16:28

Elle suivi du regard l'animal. Elle se détourna, et reporta son attention sur Severus, qui s'était soudain raidi, encore plus qu'à son habitude. C'était comme si un débat intérieur se formait. Les sourcils étaient froncés, il hésitait. Elle sentait qu'il allait se décider, mais c'était comme si c'était trop compliqué, comme si il ne le voulait pas tout comme il le voulait absolument. Finalement, avec un lueur de tristesse dans le regard, il se décida. D'une voix à la fois suppliante et perdue, comme si elle était déraillé à cause de manque de pratique, il dit :

-Tu as été ma seule amie... Lily. Je sais que rien ne sera comme avant... mais... enfin... si tu es toujours d'accord pour...

Ca avait l'air tellement dur, pour lui, que Lily aurait voulu l'aider, mais elle ne pouvait rien faire. Il cherchait ses mots avec un effort presque surhumain. Une expression subite de douleur s'empara de son visage, mais elle ne pouvait rien faire. Elle attendit donc, ne sachant que répondre, ni que dire. Elle aurait voulu approcher de lui, mais sa réaction tout à l'heure lui empêchait maintenant de le faire.

-Tu... Je n'ai jamais cessé de me demander ce que serait devenu notre amitié si je n'avais pas choisi le chemin que j'ai choisi.

Le trouble de l'homme en face d'elle était grandissant, et elle savait qu'il ne pouvait plus continuer à parler. Sa voix s' évanouit après cet effort, il parut presque soulagé. Il avait l'air tellement gêné d'avoir parlé avec son cœur, c'était comme si il s'en voulait, inconsciemment. Comme pour en finir avec ses paroles sincères, il préféra dire :

-Je vais faire au plus simple.

Sa main se leva de manière paradoxalement décidée. Le début d'une plante se formant d'elle-même, un lys, apparut. Elle se souvenait parfaitement de cette fleur. Elle était dans un parc, près de chez elle. Avec sa soeur, Pétunia.Pour lui montrer ce qu'elle savait faire, Lily avait cueilli une fleur – la même que celle qui se trouvait dans les mains de Severus – et l'avait fait s'ouvrir et se fermer. Alors Severus avait jailli des buissons... S'était comme cela qu'ils s'étaient rencontrés, même si l'entrevue ne s'était pas véritablement bien passée. Ca l'étonnait qu'il s'en souvienne encore, malgré ce qu'elle savait.
La fleur s'avança vers elle, et Lily la réceptionna dans sa main libre, l'autre tenant sa baguette. Elle leva les yeux vers l'homme en face, et un sourire s'empara du visage de la femme. Ce n'était pas un sourire banal, c'était un sourire malicieux, et seul Severus pouvait le comprendre, en cet instant. Reportant son attention sur la plante si insignifiante, elle referma doucement sa main dessus. Lorsqu'elle la rouvrit,les pétales commencèrent à s'animant, s'ouvrant puis se refermait sur eux-même, formant un bourgeon qui éclorait une seconde plus tard.
Elle hocha la tête, puis dit :

- Severus.

Elle n'avait pas besoin d'en dire plus. C'était comme si elle le redécouvrait, maintenant qu'il avait enfin enlever un rebord de son masque. Elle s'avança vers son ancien ami, et leva la main vers lui. Elle se rappelait s'être dit de ne plus réitérer ce geste pour Severus. C'était trop tentant. Mais c'était il y a tellement d'années, ça ne comptait plus, maintenant. Le soleil illuminait le nouveau terrain vague.

_________________
ma fiche de présentation
Et ici, tous mes liens!

N'hésites pas à me contacter, même si tes questions t'on l'air stupide ( alors qu'elles ne le seront jamais ). Je répondrais au plus vite!

Revenir en haut Aller en bas


 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ] Jeu 10 Oct - 10:54

Severus la vit sourire en regardant en le regardant, puis elle réceptionna sans problème la fleur dans sa main, avant de commencer à la faire se refermer jusqu'à devenir un bourgeon, avant de la faire redevenir fleur, Severus se souvenait très bien avoir vu une scène ressemblante dans son enfance, il ne lui en fallait pas plus pour comprendre. La tentation de sourire était forte pour Severus, mais son visage était figé dans cette expression sans émotion et le fait qu'ils pouvaient être surpris n'améliorait pas les choses, il fut soulager de ne rien avoir à faire lorsqu'elle prit la parole en hochant la tête.

-Severus.

La voix fit louper un battement au cœur de l'homme, elle était tellement comme dans le passé, comme lorsqu'ils étaient plus jeune et surtout elle était et restait à Lily, mais c'était son prénom à lui, qui sonnait si juste en quittant les lèvres de la rousse. Lorsque Lily s'avança vers lui, il s'interdit d'avancer et fut surpris de voir son corps écouter, lorsqu'elle leva la main vers lui, il ne sut pas vraiment ce qu'elle avait en tête de faire en faisant ce geste, lui asséner une gifle ou simplement poser sa main quelques parts. Tout en sachant qu'elle lui laissait une chance, il devait rester une part de rancœur en elle et ça, Severus ne pouvait le nier, on efface pas des souvenirs, on peut simplement les ignorer, il en connaissait quelques choses, puisque lui même occultait ses années de mangemorts en les plaçant au plus profond de son esprit. Il se décida à simplement poser la question, pour savoir ce qu'elle voulait faire, tout en espérant qu'elle lui expliquerait pourquoi elle avait arrêté son geste.

-Tu allais faire quoi ?

La voix de Severus n'avait plus sa dureté, il avait laissé assez tomber le masque pour ressembler au Severus que Lily avait connu, même si en façade, il restait le même, il n'était pas très confiant, de ce qui l'entourait, puisque n'importe qui pouvait sortir de n'importe où et il n'était pas la personne que les habitants de Godric's Hollow voulaient voir se promener, ni dans leur cimetière et encore moins avec un membre de la famille Potter, il le savait. Pourtant, il avait préféré rester, pour être avec la femme et il savait qu'il resterait aussi longtemps qu'elle serait dehors, parce qu'il était inquiet pour elle et que même si elle disait qu'elle pouvait se défendre seule si elle était en danger, il ne pourrait pas partir sans être certains qu'elle serait en sécurité. Il s'empêcha de penser à ce départ, il espérait avoir encore quelques minutes avec la femme, rien de plus, juste un peu de temps.

-Quels auraient été les conséquences, si j'étais parti, tout à l'heure ?

Il n'avait pas eu besoin de préciser qu'il parlait du moment où elle avait dit qu'elle devait rentrer, ils le savaient tout les deux, ils se comprenaient, comme dans le passé. Il fixa ses yeux dans ceux de Lily, il savait qu'elle avait imaginé toutes les options, mais savait elle seulement que lui avait interprété cette petite phrase comme sa dernière chance de retrouver un peu son amie. Il n'en savait rien, mais il savait qu'il avait fait le bon choix, il comprit qu'il préférait vivre avec Lily comme amie que de vivre loin d'elle, les années sans lui parlaient avaient été dures pour lui, parce qu'au moins, lorsqu'ils se parlaient plus jeunes, il voyait la femme qu'il aimait souvent et il aurait une nouvelle fois cette chance, il pourrait jouer l'ami jusqu'à sa mort sans aucun problème, c'était bien plus simple que d'être un espion entre deux puissants sorciers. L'homme poussa ses pensées au plus profond de son esprit, se détachant des souvenirs de ses années d'espions, qui furent remplacés par d'autres souvenirs, moins faciles pour Severus, les fois où Lily le défendait devant les maraudeurs et que lui partait sans même un merci pour la jeune fille parce qu'il avait trop d'orgueil pour le faire, mais depuis ce temps, il avait appris à s'en remettre aux autres, il posa avec lenteur sa main sur l'épaule de Lily, sans serrer, pour qu'elle sache qu'elle pouvait partir n'importe quand.

-Tu sais que je suis avare autant en excuse qu'en remerciement. Il fit une petite pause pour trouver les mots juste. Je te remercie, de m'avoir toujours défendu à Poudlard.

Il savait que ça venait tard comme remerciement, mais il se sentait le besoin de le faire, elle était toujours aussi ouverte à s'approcher de lui, il devait oublier un peu ce qu'il était et son amour-propre pour simplement lui montrer qu'il avait mûri en vieillissant, tout en sachant que si elle le mettait face aux trois maraudeurs, il redeviendrait presque à coup sûr l'homme qui les haïssait sauf peut-être avec Lupin, pour qui il avait un peu plus de respect, mais les deux autres, il ne pourrait jamais les sentir. Seulement, même penser aux maraudeurs ne lui faisait rien à l'instant, il était heureux d'avoir agis avec son cœur et non pas en espion pour la première fois depuis vraiment très longtemps. Il avait toujours les yeux fixés dans les yeux verts de la femme et des mots quittèrent sa bouche sans qu'il ne s'en rende compte.

-Sans toi, je serais toujours un mangemort.

Les mots avaient à peine quitté ses lèvres qu'il se torturait déjà mentalement, il se dit que jamais il n'aurait dû parler avec son cœur, parce que son cœur ne voulait en aucun cas être l'ami de Lily, il parlerait toujours de trop, mais d'un autre côté, Lily pouvait l'interpréter autrement. Elle savait que Severus l'avait vendu, elle savait ce qu'il avait fait contre l'ordre du phénix, tout ce qu'il avait fait ensuite aussi, elle semblait le savoir. Il venait de lui dire que tout était pour elle, alors il se dit que si elle prenait cette phrase comme des remerciements, tout se passerait très bien, après tout, il venait de lui dire un peu plus tôt, qu'il était toujours aussi avare sur ce qui touchait à sa dignité. Il tourna tout ses espoirs vers le fait qu'elle ne découvrirait pas qu'il avait toujours agit par amour et qu'elle ne verrait pas une énième manière de lui parler de la guerre, son cœur n'avait pas dit ça en pensant à la guerre, mais juste pas pure sincérité envers la femme, juste pour déballer un peu de son sac de chose qu'il avait voulu lui dire depuis leur dispute.

-Je serais là, si tu as besoin de moi.

Severus savait qu'il ne pouvait pas proposer plus, il savait qu'elle comprendrait qu'elle n'avait pas à hésiter à lui demander tout ce qu'elle voulait, maintenant qu'il avait dit ces mots, la seule chose qu'il ne ferait pas, c'est d'arrêter d'aider à attraper les mangemorts pour éviter une nouvelle guerre. Il voulait aussi lui faire savoir qu'il n'avait pas accepté sa main tendue pour lui faire plaisir, mais bien par conviction. Il savait ce qu'il voulait lui dire, juste avant qu'elle ne parte, mais il ne voulait pas être celui qui mettrait fin à cette conversation, il attendait qu'elle le décide.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Auror stagiaire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ] Ven 11 Oct - 19:14

Elle tourna la tête vers la lueur argentée qui s'avançait vers eux. La biche était revenue. Arrêtant son geste, Lily se tourna vers la bête qui avait fait étonnement vite. Elle connaissait pourtant la vitesse à laquelle pouvait voyager ces animaux formés par la magie, et elle ne s'étonna pas. L'animal de lumière lui dit simplement que les deux hommes avaient reçus le message, puis la fin de la missive orale s'acheva et la biche s'évapora instantanément. La femme eut un pincement au cœur : elle aimait être aux côtés de son patronus, sa présence avait quelque chose de rassurant. Détournant les yeux avec regret de l'endroit où s'était trouvée la bête, elle entendit Severus dire :

-Tu allais faire quoi ?

Après un instant de réflexion, elle se dit que le geste qu'elle avait amorçé n'avait aucun intérêt. Après une brève réflexion, elle lui répondit :

-Ca n'avait pas d'importance, finalement.

Elle posa ces yeux dans ceux de Severus, essayant de déchiffrer ce qu'elle-même devait faire. Elle ne savait pas si elle devait partir ou non, et elle comprenait bien que l'homme en face d'elle ne le voulait pas. Elle se dit qu'il savait sûrement très bien mettre fin à n'importe quelle conversation, alors pourquoi pas celle-ci ? Peut-être parce que ce n'était pas n'importe quelle conversation. Alors ce devait être elle-même qui clôturerait ceci. Il fallait cependant trouver le bon moment, mais il n'était pas encore arrivé.

-Quels auraient été les conséquences, si j'étais parti, tout à l'heure ?

L'emplois du mot « conséquences » était bizarrement rude, comme si le fait qu'il est fait ce geste de partir aurait eut des effets déjà pris en compte, comme si son esprit marchait comme cela : actions, conséquences. Alors, elle se posa la question. Oui, elle y avait déjà pensé. Au final, s'était peut-être elle qui fonctionnait comme ça.

-Nous nous serions revus, quoiqu'il arrive, dit-elle simplement.

Après tout, il faisait partie de l'ordre, lui aussi. Et peut-être même qu'il allait enseigner à Poudlard avec elle. Cette idée était bizarrement tordue, comme si elle n'était pas réellement imaginable. Elle balaya ces pensées parasites de son esprit pour ce concentrer sur l'expression de Severus qui était soudainement devenue un peu torturée. Avec un brusque changement de sujet, il lui dit :

-Tu sais que je suis avare autant en excuse qu'en remerciement.

Voilà qui était bien vrai. Il réfléchit une seconde avant de continuer :

-Je te remercie, de m'avoir toujours défendu à Poudlard.

C'était tellement anodin d'entendre ces remerciement maintenant, là, dans ce cimetière, que Lily émit un petit rire amusé. Comment pouvait-il penser encore à ça ? Elle l'avait défendu, parce que c'était son ami. Ca lui avait semblé légitime, toujours maintenant, même si le peu de gratitude qu'avait témoigné Severus à l'époque l'avait vraiment agacé. Elle ne savait pas quoi répondre à ça. Un «  ce n'était rien, vas » aurait bizarrement mal sonné après les reproche qu'elle lui avait faites. Elle lui dit alors :

-Bon, on vas pas commencer à se demander pardon et à se remercier mutuellement, sinon ca ne finirait pas. On dit que c'est de l'histoire ancienne, oui ou non ?

Elle avait dit ça avec une pointe d'agacement, doublé d'amusement aussi. Penchant la tête sur le côté, elle entrepris de recommencer un stratagème de réflexion poussé, pour décider comment elle allait bien pouvoir rentrer chez elle bien que c'était contre sa réelle envie.

-Sans toi, je serais toujours un mangemort.

Ces  paroles n'étaient pas voulues, elle l'entendait bien au son de la fin de la phrase et à la lueur dans les yeux de son ami. Elle savait qu'il pensait avoir fait une gaffe, mais elle ne pouvait pas lui reprocher. De plus, elle savait pourquoi il disait ça, et c'était ça qui était réellement horrible. Elle secoua la tête d'un air triste, et se décida à ne pas nier. Pourtant, comme lui, elle dit la vérité sans laisser insinuer quoi que ce soit d'autre, d'une voix lasse :

-Je sais Severus. Je sais.

Elle se dit trop tard que cette phrase le mettrait plus mal à l'aise qu'autre chose, mais ce qui est fait est fait.

-Je serais là, si tu as besoin de moi.

Voilà qui sonnait assez bien pour être le mot de la fin. Mais elle savait qu'elle ne demanderait rien à Severus si jamais ce n'était pas vital pour ses proches. Elle détestait avoir à rendre des compte aux gens, que ce soit Severus ou n'importe qui d'autre.

-Et moi de même.

Elle recommença à réfléchir, puis annonça avec regret en regardant le soleil, de plus en plus haut dans le ciel :

-Cette fois-ci, je dois vraiment y aller.

En reportant son attention vers le maître des potions, elle surpris un éclair de regret dans son regard, très vite camouflée par son fameux masque.

-Il faudrait que tu m’apprennes à faire ça, un jour.

Elle se dit qu'il comprendrait qu'elle voulait parler de son masque, et de sa faculté à cacher ses émotions.
Elle s'avança d'un pas vers lui et lui tendis la main pour qu'il la serre en signe d'au revoir.

_________________
ma fiche de présentation
Et ici, tous mes liens!

N'hésites pas à me contacter, même si tes questions t'on l'air stupide ( alors qu'elles ne le seront jamais ). Je répondrais au plus vite!

Revenir en haut Aller en bas


 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ] Sam 12 Oct - 7:59

-Ca n'avait pas d'importance, finalement.

Ce n'était pas une réponse, ça Severus en était conscient, il n'appréciait que peu le fait qu'elle ne lui eue pas donné une réponse claire. Il voulait savoir où cette main aurait fini si elle ne s'était pas arrêté en route, mais il savait que c'était trop demander que de demander à Lily de donner une vraie réponse en réitérant sa question, c'est pour cette raison précise qu'il avait changé de sujet, il savait qu'il n'en tirerait rien et qu'il n'avait rien à dire sur la remarque précédente. Severus attendait, une réponse, sans quitter les yeux vers, qui semblaient être bien pensif depuis qu'il avait parlé. L'homme ne pouvait s'empêcher de lire les émotions dans les yeux de la femme, c'était un des traits qui faisait qu'il était devenu un espion dans son quotidien et non pas juste à certains instants. Lorsque la réponse lui parvint, Severus n'était pas prêt à en entendre une.

-Nous nous serions revus, quoiqu'il arrive.

Pourtant, il écouta, il se dit que ce n'était en aucun cas la réponse qu'il attendait, il savait que même s'il était parti, il aurait tôt ou tard revus la femme puisqu'ils étaient tout deux de l'ordre. Seulement, Severus savait aussi qu'il allait un peu éviter tous les membres de l'ordre, il n'avait pas envie de voir des regards partagés entre haine et d'autres émotions toute aussi négative. Pourtant, il n'en dit rien à Lily, il savait qu'ils se reverraient et comme elle l'avait, ils se seraient revus, mais pourtant, elle n'avait pas parler d'un contexte, alors Severus était toujours dans le doute, avait il saisi réellement ça dernière chance de retrouver une relation amicale avec la rousse ou voulait elle simplement lui faire croire une telle chose.

Après avoir parlé, Severus entendit le petit rire de Lily, il le comprenait très bien, mais pour une raison quelconque, il avait ressenti le besoin de faire ça, peut-être simplement parce que si il avait un peu plus écouté Lily dans leur jeunesse et aussi, s'il avait bien voulu voir qu'elle voulait que son bien, il n'en serait peut-être pas là, à l'instant présent et pourtant d'un autre côté, l'homme n'aurait pas échangé sa vie, parce que s'il n'avait pas été l'espion de l'ordre, qui aurait joué ce rôle. Il vit pourtant qu'elle était une nouvelle fois pensive, mais il n'en comprenait pas la raison, elle aurait pu lui cracher à la figure que ça n'aurait rien changer à cette déclaration.

-Bon, on vas pas commencer à se demander pardon et à se remercier mutuellement, sinon ca ne finirait pas. On dit que c'est de l'histoire ancienne, oui ou non ?

Elle lui avait donné cette réponse avec agacement, comme souvent mais mêlé d'amusement, qui en était presque marrante, puisque l'homme n'avait pas penser qu'elle pouvait l'avoir pris comme ça, mais tout deux, n'avaient jamais pensé de manière identique, ce qui faisait que leur amitié avait été solide était justement qu'ils étaient différents et se ressemblaient, sous certains angles de vue. Severus avait toujours réussi à l'agacer quand il faisait et disait des choses qu'elle trouvait trop entêté ou sans grand intérêt, cependant ça avait toujours été dans leur mode de fonctionnement.

-Non, on ne commencera pas. C'est de l'histoire ancienne, mais je tenais à le faire, tu les méritais.

L'homme pensait chaque mot qu'il avait dit, même si il y avait des chances qu'elle ne le comprenne pas, il voulait lui montrer que son ego, il avait appris à le mettre de côté pour des choses importantes, même si c'était une des premières fois qu'il mettait sa fierté de côté pour s'excuser auprès d'une personne qui lui était proche et sans rapport avec la guerre. Il laissa des mots lui échapper  et s'en sentit coupable, mais il était trop tard pour les changer et qu'il verrait ce qui arriverait lorsqu'elle lui répondrait.

-Je sais Severus. Je sais.

Lorsqu'elle lui tendit cette réponse, le cerveau de Severus fit sonner l'alarme, elle savait, mais que savait elle, un malaise s'empara de Severus, il ne savait le sens qu'elle voulait donner à ses mots, ils fut tout simplement incapable d'en rajouter et prit la décision de changer de conversation en lui proposant son soutien si un jour elle en avait besoin. Connaissant la femme, il savait pourtant qu'elle ne viendrait jamais lui en demandait, qu'elle était très bien entouré, mais il se dit qu'un jour peut-être, elle viendrait, qu'elle avait compris qu'elle pouvait avoir confiance en lui, par les actes qu'il avait fait, en mettant de côté sa haine pour Potter pour protéger Harry Potter. Cependant, jamais elle ne viendrait le voir pour elle-même, il en était sûr et ça le gênait.

-Et moi de même.

Severus ricana doucement, elle ne viendrait pas lui demander de l'aide et elle savait très bien en disant cela que même mourant, l'homme ne ferait pas un tel acte que de venir la voir, même si elle pouvait lui sauver la vie, du moins, il espérait qu'elle en était consciente. Il n'eut pas le temps d'aller plus loin qu'il remarqua qu'elle regardait le soleil, qui s'était bien levé depuis leur rencontre, puis elle lui dit :

-Cette fois-ci, je dois vraiment y aller.

Les regrets le prirent, mais il les cacha rapidement sous son masque, peut-être auraient-ils une nouvelle occasion de parler seul à seul un jour, puisque jamais il ne se permettrait de lui parler comme il l'avait fait aujourd'hui devant des gens, surtout pas les proches de la femme ou l'ordre du phénix.

-Je sais.

Les mots avaient quittés sa bouche, sans qu'il ne les arrête, puisqu'il n'avait rien d'autre à dire de cette annonce et même s'il regrettait de la quitter si tôt, il savait que le jour n'était pas vraiment le meilleur moment pour lui de sortir de chez lui, pas tant qu'il n'aurait pas parler à Albus et qu'il n'aurait aucune réelle protection venant de l'ordre quand à sa liberté.

-Il faudrait que tu m’apprennes à faire ça, un jour.

L'homme fixa encore un moment les yeux de la femme, sachant très bien que jamais il ne lui apprendrait un tel masque, il aimait voir les émotions s'allumer et s'éteindre dans ses yeux. Ce masque apprenait à tout cacher, mais au bout d'un moment, il devenait une seconde peau et ne laissait plus de place aux émotions. D'un autre côté, il savait que si elle voulait vraiment l'apprendre, elle le ferait seule et sans aide, ce qui amusa Severus intérieurement, il voyait l'image de la femme aussi froide que lui et se dit que cette image ne lui correspondait pas.

-Crois moi, c'est mieux ainsi.

Après ces mots, il prit lentement la main tendue de la femme dans la sienne, la main était presque chaude dans sa main froide à lui, mais la peau de la femme était toujours aussi douce et aussi lisse que dans les souvenirs de Severus, qui n'avait pourtant pas souvent eu l'occasion de prendre la main de la femme, même plus jeune, il avait toujours évité les contacts avec elle, simplement parce qu'il ne se sentait pas le droit de la toucher et qu'il n'aimait pas réellement le contact. Pourtant, cette main, il la garda de force dans la sienne, il avait encore plusieurs choses à dire à Lily et il commença immédiatement, avec beaucoup de sérieux.

-La guerre n'est pas finie, fais attention à toi. Le seigneur des Ténèbres n'est plus là, mais ta famille sera la première sur la liste d'élimination.

Il ne voulait pas lui faire peur, mais il avait ressenti le besoin de la mettre en garde, même s'il savait que sa réplique faisait vraiment très mangemort, il avait parlé en mangemort, il avait parlé comme il aurait parlé en étant jeune, quand il réfléchissait, vivait et mangeait en mangemort. Même si de ce temps, les Potter n'étaient pas la famille à abattre, il savait très bien comment devaient penser ses camarades à l'heure actuelle. Harry Potter avait tué leur maître, c'était donc comme la première fois à Harry Potter de le ramener. Il se reprit, arrêtant de penser à ce qui pouvait arriver et se passer dans la tête des mangemorts pour se reconcentrer sur Lily et sur ce qu'il avait encore à lui dire.

-Si tu parles de notre rencontre à Potter et ton fils, fais passer ces messages, à Potter : dis lui que je n'ai toujours pas remboursé ma dette. Et à ton fils : que j'espère que mes souvenirs l'ont véritablement aidés.

Severus savait que Lily transmettrait le message et ferait bien savoir que Severus n'avait pas dit ça de gaieté de cœur, mais bien pour rappeler à Potter qu'il n'avait pas oublier et que même s'ils se détestaient, il s'acquitterait de sa dette et pour le jeune, il n'avait encore eu vent des événements vécus durant la bataille finale, puisqu'il était mort et n'avait pas vraiment eu l'envie, ni le loisir d'en parler à quelqu'un. C'était aussi un moyen détourné de remercier le plus jeune de ne pas avoir tout raconté à sa mère, ce dont il ne pouvait que lui être reconnaissant.

-Je sais que faire le hibou ne doit pas être gratifiant pour toi, mais ils t'écouteront, si j'envoie un hibou, ma lettre finira au feu sans préavis.

Il avait fait ça remarque avec un sérieux qu'elle ne devait pas avoir, mais il n'avait pas pu s'en empêcher, il était formaté pour ne parler que d'un ton froid et égal. Il lâcha la main de Lily et plongea son regard noir dans les prunelles vertes avant d'ajouter ce qui à ses yeux, était le mot de la fin.

-Ce fut un plaisir de te revoir.

C'était une manière polie et détourné de lui dire qu'elle lui avait manqué et il en était tout à fait conscient. Mais aussi qu'il avait apprécier de pouvoir retrouver un peu de son humanité à travers sa seule véritable amie de la gente féminine. Il n'avait pas quitté la femme des yeux, simplement parce qu'il savait parfaitement que tout son corps était parfaitement contrôlait, que rien ne laissait voir une quelconque émotion intérieur, il avait leurrer plus de sorcier que n'importe qui, il se sentait tout à fait capable de leurrer Lily Evans aussi, même si elle le connaissait mieux que personne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Auror stagiaire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ] Dim 13 Oct - 8:29

-Non, on ne commencera pas. C'est de l'histoire ancienne, mais je tenais à le faire, tu les méritais.

Au moins, elle avait eu ce qu'elle voulait. Elle soupira et regarda d'un air triste autour d'elle, bizarrement vide. C'était une expérience nouvelle pour elle que de se réconcilier avec son meilleur ami dans un endroit aussi glauque. Après quelques formulations polies et de propositions amicales, elle se dit qu'elle devrait vraiment partir.

-Crois moi, c'est mieux ainsi.

Surement avait-il raison. Elle n'aimerait jamais paraître aussi insensible que lui, même si s'était étonnement utile. Il saisit la main qu'elle lui tendait. Sa poigne était glaçée, et il serra brièvement sa main dans la sienne. Ce contact n'avait pas l'air de le mettre à l'aise, et elle lacha sa poignée dans un geste lent.

-La guerre n'est pas finie, fais attention à toi. Le seigneur des Ténèbres n'est plus là, mais ta famille sera la première sur la liste d'élimination.

Elle hocha la tête, bien qu'elle savait forcément tout ça. Comment ne pas l'avoir cogité après ces heures passées à essayer de reconstruire une maison ? Des menaces de morts n'allaient pas tarder à arriver, mais elle ferait comme elle l'avait fait il y a si longtemps : se battre. Elle soupira de lassitude. Elle avait espéré être en paix pendant l'éternité, mais ce n'était pas gagné.

-Je le sais mieux que personne, tu peux me croire, fit-elle d'un air légèrement lugubre.

-Si tu parles de notre rencontre à Potter et ton fils, fais passer ces messages, à Potter : dis lui que je n'ai toujours pas remboursé ma dette. Et à ton fils : que j'espère que mes souvenirs l'ont véritablement aidés.

Elle se demandait si s'était si important que ça pour lui, mais si il le voulait, alors elle le ferait.

-Je passerais le message.

Il la regarda d'un air pensif avant d'ajouter :

-Je sais que faire le hibou ne doit pas être gratifiant pour toi, mais ils t'écouteront, si j'envoie un hibou, ma lettre finira au feu sans préavis.

-N'en soit pas si sûr... Dit-elle d'un air absent. Elle ne pensait certainement pas que si jamais une lettre arrivait, Harry la jetterait au feu. Peut-être James, surtout si Sirius était dans les parages.

-Ce fut un plaisir de te revoir.

Pour elle aussi, évidement. Elle s'écarta et jeta un regard circulaire autour d'elle, pour vérifier son travail, car c'était pour ça qu'elle était venue initialement. Elle s'était bien débrouillée alors qu'elle avait oublié de réviser ce sort. Se tournant une dernière fois à Severus, elle lui lança un regard qui en disait long, et lui dit :

-C'est réciproque. Au revoir, Severus. A un de ces jours.

Elle lui fit un sourire et se décida enfin à partir sans demander son reste, sinon elle ne s'en irait jamais. De sa démarche droite et engagée, elle parcouru l’ancien cimetière vers la sortie. Elle savait que Severus ne partirait pas jusqu'à ce qu'elle ai disparu de sa vue. D'ailleurs, elle senti son regard glacial peser sur son dos tendis qu'elle s'engageait dans la ruelle.

_________________
ma fiche de présentation
Et ici, tous mes liens!

N'hésites pas à me contacter, même si tes questions t'on l'air stupide ( alors qu'elles ne le seront jamais ). Je répondrais au plus vite!

Revenir en haut Aller en bas


 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ] Dim 13 Oct - 17:27

-Je le sais mieux que personne, tu peux me croire.

Voilà des paroles sur lesquelles Severus n'avait aucun doute, elle avait déjà fait le frais de la guerre, mais il avait juste voulu lui rappeler qu'une menace écarté ne voulait pas dire que tout le troupeau de suiveur l'était, même s'ils devaient s'être bien dispersé après la chute du mage noir et tous les morts finalement revenu à la vie. Et puis, Severus ne faisait et ne parlait que par pure envie de voir la femme vivre une vraie vie et ne pas mourir si peu de temps après son retour. Ils avaient parlés de tout ce qui était important et il lui avait demandé de transmettre de petites choses au duo des détestable Potter, il ne fut pas surpris qu'elle lui donne une réponse.

-Je passerais le message.

La nature de la réponse le dérangea bel et bien pourtant, il aurait préféré qu'elle n'affirme pas qu'elle les avertirait qu'elle avait passé un moment à parler avec lui, dans les lueurs du petit matin dans un cimetière. Après quelques secondes de réflexion, il se dit que c'était mieux qu'elle dise dans un cimetière que si elle avait dit je suis allé boire un verre avec Severus ou quelques choses du genre. L'homme n'avait pas vraiment envie de voir les Potter et peut-être même les maraudeurs débarqué chez lui sous peine qu'il avait osé converser avec la précieuse femme du lot, en tout cas, la seule connaissant assez bien tout les maraudeurs. Lorsque Lily répondit à sa dernière affirmation, Severus en fut surpris.

-N'en soit pas si sûr...

La réponse pourtant lui arracha un ricanement, presque un vrai rire, il imaginait vraiment très mal James Potter ouvrant une lettre écrite de sa main, même si c'était la dernière chose qu'il avait l'opportunité de faire avant de mourir, cet homme ne le ferait pas. De toutes manières, Severus ne se permettrait jamais de perdre son temps pour écrire à Potter, il n'avait rien à dire au maraudeurs, ce qui était un fait connu de tous et qui n'avait pas beaucoup de chance de changer. Les choses retrouvaient leurs places normales depuis le retour de tous les morts, bientôt les maraudeurs contre Severus Snape serait le quotidien des réunions de l'ordre, puisque mettre le cabot et le binoclard ensemble en présence de Severus ne pouvait faire autre chose que finir en attaque verbale, voir même pire. L'homme savait que la fin de la conversation était venu, c'était pour cette raison qu'il avait dit à sa façon au revoir à la femme en face de lui.

-C'est réciproque. Au revoir, Severus. A un de ces jours.

Les paroles résonnèrent aux oreilles de Severus, surtout la fin, il se demandait si le un de ces jours s'appliquerait un jour à un nouveau tête à tête pour converser, il n'en savait absolument rien, mais il verrait. Elle fit un sourire, que Severus nota comme un ultime au revoir muet, puis elle commença à sortir, les regards de Severus fixé sur elle, alors qu'il reculait vers l'ombre des arbres pour ne pas être vu. La démarche de la femme était souple et décidée, il s'adossa à l'arbre derrière lui, la regardant lentement s'éloigner.

-Au revoir, Lily.

Il avait soufflé ces mots si bas qu'il les avait à peine entendu lui-même, la situation le fouetta de plein fouet quand il la regarda s'éloigner toujours plus, il avait fait une belle erreur stratégique. Il n'aurait jamais du venir ici, ni même laisser Lily engager une conversation, mais c'était fait, il fallait espérer qu'aucun mangemort ne les ai vu, puisque Severus avait besoin de passer pour un mangemort encore pendant longtemps et être vu avec Lily Potter n'était pas la meilleure chose pour lui. Sans quitter la femme des yeux, Severus écoutait tout ce qui se passait autour de lui, pour être certains d'être seul, mais ses yeux quittèrent la femme pour regarder aux alentours vérifiant que personne n'était en mesure de l'attaquer alors qu'elle n'était pas préparé à une attaque. Lorsqu'elle ne fut plus en vue, Severus transplana dans le parc où ils s'étaient rencontrés et marcha chez lui silencieusement, comme toujours après avoir été avec Lily, rentrer dans la maison de ses parents semblait être une torture et pourtant, il le fit, passant la porte, avant de se laisser tomber dans son fauteuil.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Auror stagiaire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ] Dim 13 Oct - 17:57

Spoiler:
 

_________________
ma fiche de présentation
Et ici, tous mes liens!

N'hésites pas à me contacter, même si tes questions t'on l'air stupide ( alors qu'elles ne le seront jamais ). Je répondrais au plus vite!

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Retrouvailles [ PV Severus Snape ]

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Always. || Snape. Snape. Severus Snape ♥
» Severus Snape - La solitude fut ma seule protection
» Severus Snape ~ We Are Broken.
» Amoureux de son ennemi
» Severus Rogue

Revivisco ~ le nouveau sortilège :: Portoloin :: La poubelle ensorcelée :: RPs terminés ou abandonnés-