Partagez | .
 

 « La forêt noire comme le chocolat 90% cacao [pv Llily Evans] »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Serpentard
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: La forêt noire comme le chocolat 90% cacao [pv Llily Evans] Sam 19 Oct - 21:11

Kyle Kent  se trouvait actuellement dans une forêt bizarre avec plein d'arbres sans feuille qui avaient l'air de main voulant t'attraper et te frapper, jusqu'à ce que lentement, tu meures après une longue aggonie causée par des blessures bénignes ou d'une délicate infection mortelle.
   Ils étaient relativement grands dix mètres environ, et te donnant l'impression d'être un petit scarabée que l'on écrase sans faire attention. Oui, toi ne fait pas l’innocent, je suis sûr que tu l'as déjà fais, enfin, comme tu n'y fais pas attention tu peux pas me dire que tu l'as fait, d'écraser un scarabée. Bref, ces végétaux avec leur sourire sadique, ils font vraiment peur et pourtant Kyle n'est pas un froussard, en général, mais il avait quand même une envie pressante d'aller aux toilettex à Poudlard. Savez vous que, d’ailleurs, dans les toilettes de Poudlard il y avait des fantômes ? Si ne me dites pas que je vous l'apprends ? Donc, non pas de toilettes. Sa chambre peut-être ? Non, il faisait noir. D'autant plus qu'il aurait toujours envie de faire pipi ... Mais que faire. Il fallait se concentrer. Deux tomates fluorescentes apparurent à dix mètres et à dix heures à la norme militaire, illuminèrent à ce moment la une tête de squelettique qui d'après ses connaissances s'apparentait à celle relativement répugnante voir dégueulasse d'une goule.  QUOI, MA GOULE, QU'EST-CE QU'ELLE A, MA GOULE? C'est MONSTRUEUX.  De l'autre côtés, à proximité, plus très loin il entendait un bruit de pas, une course. Ce n'est pas sa première préoccupation pour l'instant. Que faire mon dieu ? Le taper ? Fuir ? Non, fuir serait lâche et c'est contre sa nature. Il fit un pas en avant. Les feuilles craquaient sous ses pieds. Cette tête monstrueuse, visqueuse et … moche, Il s'en approcha et lui décocha une magnifique droite la meilleure de sa vie peut-être. La bête para le coup sans difficulté, les os du monstre et de Kyle craquèrent. Kyle recula. La BMNI (bête monstrueuse non identifiée ), elle avançait sortit une lame brillante en acier magnifique. Cette arme avait dût être achetée ou volée il n'y a pas longtemps. Là le combat est maintenant déséquilibré. Il ne sait actuellement plus quoi faire. C'est la cinquième fois qu'il manque de solution. Il lui faut une aide, une arme. Sa baguette ! Il n'y avait pas pensé. Non, cela ne sert à rien, tout ce qu'il fait foire il n'a pas assez d'expérience. De plus la course dans son angle mort se rapproche. Un deux contre un va forcément arriver. Pour qui ?
Revenir en haut Aller en bas


Auror stagiaire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La forêt noire comme le chocolat 90% cacao [pv Llily Evans] Dim 20 Oct - 15:05

De l'air. Un grand bol d'air. Comment faisaient les profs qui étaient depuis presque plusieurs dizaines d'années dans l'enseignement pour ne pas  craquer ? La journée avait été éprouvante. Les élèves n'avaient aucune discipline, et n'avaient pas l'air de vouloir contrôler leur pouvoir. Ca dépassait l'entendement. Bien qu'elle savait très bien garder son calme dans ces situations, à la fin de la journée, elle avait mal à la tête. Donc, cette nuit-là, elle prit sa veste en cuir qui était assez lourde pour la couvrir du peu de froid qu'il y avait et sorti dehors.

Elle sortit donc du château. Minuit tapante. L'air frais qui avait manqué à cette journée d'été caressa son visage, mais sans pour autant être brutal. Elle descendit les escaliers vers la maison d'Hagrid, mais ne lui rendit pas visite. L'atmosphère de la cabane était pesante, et elle n'avait pas besoin de ça pour son mal de crâne. Elle irait voir son ancien ami le lendemain.
Ainsi, Lily se dirigea vers le lac. C'était l'endroit le plus oxygéné de Poudlard, là où elle se sentait le plus à l'aise et avec la nature. La surface de l'eau se mouvait dans le sens de la brise d'été. D'ici, on voyait la tour où se situait la volière, tout en haut. La Lune était très claire cette nuit-là. La femme vit un de ses splendide oiseau blanc atterrir sur le rebord. Sûrement apportait-il une lettre à un des nombreux élèves de l'école.

Elle s'assit contre un tronc. C'était l'un des premiers arbres de la forêt, à la lisière. Le reste se prolongeait dans les ténèbres.
Elle ferma les yeux, et inspira longuement. L'air était parfaitement frais, et sa veste n'était pas de trop. A cet endroit de la planète, l'été ne demeurait pas longtemps.

Un cri étouffé retentit. Il provenait de la forêt.

Lily rouvrit brusquement les yeux. En un quart de seconde, elle était levée, sortant sa baguette dans le même mouvement. Qui avait bien pu crier comme ça ? Ce n'était certainement
pas un professeur. Eux savaient se défendre, et la voix n'appartenait certainement pas à un de ses collègues. Alors, un centaure ou une de ces créatures de la forêt ? Peut-être, mais elle n'en était pas sûre. Le plus plausible aurait été un élève. Si c'était le cas, il le regretterait amèrement. Elle n'hésita pas un instant. Aux aguets, elle se dirigea rapidement mais silencieusement à travers les arbres qu'elle connaissait par cœur.
Enjambant une énorme racine, elle scruta le noir profond. Seule la forme de certains arbres se distinguait dans le ciel, mais le reste de la forêt se mêlait au feuillage touffu et aux bestioles ambulantes.

Soudain, elle déboucha sur une scène assez alarmante.

Une goule qui devait mesurer deux bon mètres et demi se distinguait. Elle était éclairée par un rayon de lumière, fournit par la Lune. Ces traits étaient déformées par la colère, comme si on l'avait provoquée. Elle regardait quelque chose dans la pénombre. En général, un goule est une créature inoffensive, bien que assez ragoûtante. Mais celle-là devait parcourir la forêt depuis pas mal de temps, vu son état. Lily espéra que ce n'était pas Hagrid qui l'avait ramenée.
En suivant le regard de la monstrueuse créature dégoulinante et pleines de verrues – nous n'allons pas nous étaler sur sa description -, la femme aperçu quelque chose d'encore plus effrayant. Un élève. Qui restait immobile, la baguette dans sa poche.

Lily s'arrêta devant le spectacle. Le fameux élève lança son point à la figure de la créature, qui l'évita sans aucun problème. Puis, celle-ci sorti de son sorte de pantalon rayé une longue épée. Mais où ce l'était-elle procuré ?

Pas le temps de réfléchir, mais plutôt d'agir. La baguette toujours en main, Lily lança un charme du bouclier qui apparut en une fraction de seconde. Une toile bleutée presque transparente mais entrecoupées par des filaments blancs sépara efficacement les deux sorciers de la créature. C'était un sort puissant, et la goule ne pouvait rien leur faire maintenant. Pourtant, si ils partaient, vu son énervement, le monstre les poursuivrait, et la jeune femme n'en avait pas réellement envie. Elle passa donc à travers le mur magique qu'elle avait elle-même formé, laissant l'élève seul derrière.

-Stupéfix !

Un rayon de lumière rouge flamboyant sorti de la baguette pour aller frapper en plein fouet la bête en face d'eux. Elle se figea pendant une seconde, l'air ahuri. Puis elle tomba lourdement sur le sol dans un bruit sourd. Le bouclier disparut.

Là, et seulement là, elle se retourna vers l'élève. Tout ceci s'était passé en même pas vingt seconde, et il n'avait pas l'air de se rendre compte de sa chance. Lily resta muette, se qui n'était pas bon signe. Puis, se contenant quelque peu, elle prit le garçon – car c'était un garçon – par le coude et, bien qu'il était bien plus costo qu'elle et pratiquement plus grand, elle prit le devant et l’emmena en-dehors de la forêt, sans le lâcher ni dire un mot.

_________________
ma fiche de présentation
Et ici, tous mes liens!

N'hésites pas à me contacter, même si tes questions t'on l'air stupide ( alors qu'elles ne le seront jamais ). Je répondrais au plus vite!

Revenir en haut Aller en bas


Serpentard
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La forêt noire comme le chocolat 90% cacao [pv Llily Evans] Mar 22 Oct - 19:41

Ce moment avait été épique. Kyle ne pouvait dire mot, un ange, sa professeur d'enchantement entre autre, est sortie de l'ombre les à enveloppés d'un bouclier de protection d'un bleu azur profond et doux lui rappelant les yeux protecteurs de sa maman, et après avoir attendue un cour instant elle lança un sort que Kyle ne connaissait pas et pétrifia ou tua le monstre. Cela c'était passé en 20 secondes top chronos,et encore là il est pessimiste. Et c'est avec ce magnifique sort qu'elle se plaça première des jeux Sortdela Olympiquegames,obtenant ainsi la médaille d'or.
« Facile de tuer ce monstre quant on sait se servir d'un baguette, pensa Kyle »
   Sa sauveuse le pris par le bras tel une mémé ne pouvant traverser la route toute seul. Ce geste irrita légèrement notre protagoniste qui, quand même ce laissa emporter en voyant qu'il n'était manifestement pas le seul à être de mauvaise humeur, et en plus, qu'il était traîné par une magnifique créature.Il avait la forte impression d'avoir oublié quelque chose d'important … La remercier … non, ce n'était pas le moment, une déclaration … non plus. C'est après avoir réfléchi un bon moment qu'il s'écria :
 - La lame !!! 
   Voyant qu'il avait manifestement parler trop fort il se replongea dans ses pensées. Cette lame devait avoir énormément de valeur et il aurait été bon de l'examiner ou …   de la garder et de la revendre ensuite. On peut trouver plein de possibilité.
    Ses yeux se posèrent sur Lily. C'était une dame qui paressait infiniment jeune voir immortelle. Elle était quasiment aussi grande que lui même s'il avait une dizaine de centimètres de plus. Il la trouvait tout à fait ravissante à vraie dire. Sur son visage on pouvait lire un air agacé qui mettait Kyle un peut mal à l'aise mais cela ne changeait pas la beauté  de ses traits qui aux yeux de Kyle  paraissait parfait. Il sentait l'amour venir à lui, succombant à la beauté absolut de ses formes (sans allusion ). Il jeta encore un œil sur sa maîtresse. Elle le regarda avec un air glacial qui pouvait retranscrire une infime partie de sa colère et un « qu'est ce que t'as à me regarder comme ça toi » qui est assez embarrassent. Ce qui est tout à fait détestable.
- Apparemment mon amour n'est pas réciproque, c'est ainsi que je me prendrai un râteau plus tard, dit il tous bas.
    Après avoir dit ces paroles aux ténèbres qui les entouraient qu'il se demanda se qu'elle faisait là. Et de peur de l'énerver encore plus, il tint secret une question qui aurait pu être très désobligeant, voir blessant pour la jeune demoiselle qui était à côtés de lui et qui il faut le rappeler est celle qui lui enseigne les enchantements. Et en plus il croit qu'elle s'est marié. Ah pas de chance. Il souhaita bien du bonheur à son amour impossible en apparence qui malheureusement pour elle, mais ça c'est sa vie, à épousé quelqu'un d'autre que lui ce qui lui sembla sur le coup être une très mauvaise chose.
-Enfin on fait ce que l'on peut avec ce que l'on a, bougonna-t-il.
   On arrivait maintenant à la lisière de la forêt et vu la position de la lune il devait être environ une heure du matin. Kyle aurait bien sorti une petite blagounette mais pensa qu'il été mieux de laisser l'orage éclater sur Hirochima et de le subir avec honneur. Tiens en parlant d'orage le ciel commençait à ce fondre avec les ténébre de la foret. On ne voyait en aucun lieu une petite parcelle de ciel bleu.
 -Il va y avoir un orage, dit il. 
MON DIEU IL L'AVAIT TOUT HAUT. La maintenant, à l'heure où je vous parle, Kyle Kent, ce personnage gentil et … aussi con qu'un mouton aller probablement se faire tuer en chantant « TU ES MA VOIX » à sa maîtresse, professeur d'enchantement et celle qui va l'assassiner. Snif, c'est tellement con ( comme le mouton).
Revenir en haut Aller en bas


Auror stagiaire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La forêt noire comme le chocolat 90% cacao [pv Llily Evans] Jeu 24 Oct - 19:43

Ils avaient déjà traversé une bonne partie de la forêt quand l'élève, comme si il avait eut une soudaine révélation, s'écria en montrant une petite résistance :

- La lame !!!

Oui, cette lame, Lily avait déjà mijoté un bon moment pour savoir d'où elle venait. Tout comme la goule. D'abord, une goule dans la forêt interdite, c'était du jamais vu. Une immonde araignée accompagnée de ses petits, des centaures, des licornes, des loup-garou, et des loup tout simplement, il y en avait. Peut-être même des trolls et des géants, soyons fou. Mais une goule, elle n'en avait jamais vu.

Une goule est un animal qui vit généralement dans les greniers ou des granges des maisons, et elle peut même parfois devenir un animal de compagnie pour les sorciers. C'est une créature très simple d'esprit et, à part lancer des objets partout et grogner, elle n'était absolument pas dangereuse. Lily en avait retrouvé une dans sa maison quand elle était revenue à la vie. Elle avait réussi à la refourguer à une association qui les revendaient, parce qu’elle n'en voulait absolument pas.
Quand à la lame... Ca ne pouvait pas être la lame de Godric Gryfondor. Pourquoi ? D'abord parce qu’elle ne pouvait apparaître qu'à une élève appartenant à la maison des Gryffondor, et que, même si l'élève qu'elle tenait fermement avait été de la maison – ce qui n'était pas le cas, étant un Serpentard confirmé -, l'épée n'aurait pu apparaître que dans sa main, car s'était la goule qui l'avait, à la base. Mais ce ne pouvait pas être elle. A moins que ce soit Lily qui l'ai déclenchée, mais ce n'était pas possible, parce qu’elle n'en avait pas besoin et qu'elle déjà en la possession de la goule avant qu'elle n'arrive sur les lieux. Et que ce serait illogique de la donner à la créature alors que ce serait à la base elle qui en aurait besoin. Or donc, même si la lame avait l'aspect de celle de Gryffondor, elle ne l'était certainement pas. En déduction donc, se devait forcément être une copie. Seulement, mieux valait en être absolument certain. Une goule se trimballant avec une épée, ce n'est pas ce qu'il y a de plus rassurant.

Lily jeta un regard à l'élève pour voir comment il se portait après ce sauvetage et si il s'inquiétait un peu pour son sort. A son grand étonnement, il la regardait avec une insistance presque troublante. Enfaîte, il la dévorait des yeux. Elle lui jeta un regard glacé qui l'arrêta un peu dans sa contemplation, et il bougonna quelque chose dans une barbe qu'il n'avait pas encore. Il continuait encore à murmurer quand il sortirent de la forêt, mais Lily n'écoutait pas, perdue dans ses pensées.

S'arrêtant à la lisière de la forêt, là où elle se trouvait tout à l'heure, Lily s'arrêta rapidement, Kyle – s'était son nom – à ses talons.

 -Il va y avoir un orage.

Elle ne savait pas si il faisait allusion au temps où plutôt au fait que ce soit elle qui s’énerve sur lui. Pourtant, elle ne fit pas plus attention que ça à sa remarque.

Elle leva sa baguette en direction de l'ombre que projetait la forêt et prononça le sortilège d'Attraction en pensée. Pourquoi, me direz vous, n'avait-elle pas récupéré l'objet quand elle était en face de la goule étalée par terre ? Enfaîte, elle ne savait absolument pas si son sortilège tiendrait très longtemps. En effet, le sortilège de stupéfaction ne marche pas forcément sur toutes les créatures, et pas avec la même puissance. Il était donc plus prudent de partir et de récupérer l'objet après.

Un sifflement confirma que son sort avait marché. Une seconde plus tard, la mystérieuse épée atterrit dans sa main.

Elle ne la regarda pas plus longtemps car tout d'abord elle ne pouvait pas en savoir plus ici, mais aussi parce qu’elle devait s'occuper de l'élève en question.
Sans lui jeter un regard, elle continua sa course, jusqu'à ce que, après maints couloirs et escaliers, ils arrivent enfin face au bureau de la jeune femme rousse.
Pour finir, elle se retourna vers l'élève de Serpentard.

-Si vous étiez de ma maison, vous seriez sûrement déjà entrain de faire vos valises
, dit-elle d'un ton calme qui n'avait rien de rassurant mêlé d'une froideur glaciale. Pourtant ce n'est pas le cas. Néanmoins, vous me devez des explications.

_________________
ma fiche de présentation
Et ici, tous mes liens!

N'hésites pas à me contacter, même si tes questions t'on l'air stupide ( alors qu'elles ne le seront jamais ). Je répondrais au plus vite!

Revenir en haut Aller en bas


Serpentard
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La forêt noire comme le chocolat 90% cacao [pv Llily Evans] Dim 27 Oct - 20:40

Il la regardait tout en marchant, un peu hésitant, quant à son futur proche où il allait peut-être se faire flagellait violemment. Elle était ravissante comme il y a une heure environ, mais maintenant qu'il était à la lumière, il regarda autour de lui car c'était la première fois qu'il se retrouvait dans griffondor. Tout était rouge, la maison des intellectuelles notament et qui en plus baignaient dans une allure hautaine qui avait souvent tendance à l'énerver. En même temps kyle pensa que cette école était remplie de prétencieux arogant quelle que soit leur maison. Bref, à part la couleur rouge griffondor et serpentar semblait être pareil ce qui montrait la ressemblence et l'union des maisons. Enfin il dit :
- Essayer d’expliquer, c’est vouloir expliquer le mystère impossible.
   Clac, voilà qui lui donnerai à réfléchir pour un bon petit moment. Mais imaginant, tout à coup, son visage encore plus sévère, il se mit réellement à lister dans sa tête le déroulement de la soirée qui fut malgré lui énormément mouvementé. Et puis que fallait il dire la vérité ou sortir un gros mensonge qui pourrai, si ça se trouve passer mieux que la réalité des choses. Il décida donc de dire la vérité :
- Bien par où commencer … Tout d'abord j'étais allé Pré au lard me détendre ou plutôt soigner mon mal de tête causé par certains cours animé par des professeurs barbants, ou même quelques élèves complètement bornant de ma classe qui à force de gueuler pour répondre à des questions infantiles qui équivalent la question combien font un plus un notamment ce Thomas que j'av …
   Kyle s'interrompit, il aurait put s'il ne s'était pas retenu, prononcer de vilaine chose que vous et moi n'aurait supporté du fait que ces propos soient tellement gores et dégueulasses qu'ils vous auraient coupé l'appétit pendant une semaine au grand minimum. Kyle se lécha les babines et repris.
- Enfin voilà j'étais parti boire une bière au beurre parce que le jus de fruit ou le lait n'a pas l'air d'exister dans cette région, et ensuite je suis allé me promener à lauré de cette magnifique forêt. Quand tout à coup retiens bien ton souffle je vis un scarabée, tu sais cette bête maléfique noir qui avec ces petites ailes n'attends qu'un cour moment pour te sauter à la figure te suçant ensuite le sang jusqu'à ce que rhume d'en suive. Eh ben …  je l'ai écrasé frénétiquement.
    Ah … ce moment ou sa peur est arrivé ( sans ce presser ) comme un éléphant courant après avoir vu une petit souris blanche lui ayant tiré la langue. Aaah qu'il aimerait avoir tout les scarabées du monde là, devant lui, ET DE POUVOIR LES ECLATER A COUP DE GRENADES ET DE LANCE ROQUETTE. Snif il avait encore craquait à cette utopie merveilleuse et ensorcelante. Il fallait qu'il se ressaisissent. Lentement après de calmes inspirations et expirations il finit par ralentir son pou et mangea un chocolat qui se trouvait alors dans la poche intérieur troisième ranger en partant du bat et deuxième en partant de la gauche enfin pour vous dire ce n' est pas facile de sortir sa baguette tel que le font les grands sorciers comme Lily ou Hermione …
- Donc après cette mauvaise rencontre je me suis allé dans les bois afin d'en trouver d'autre et éventuellement d'éradiquer cette race de Poudlard. Puis et c'est seulement à ce moment là que je rencontra cette chose dégueulasse …
Oups ce mot avait, vu la tête de son auditoire quelque peu choqué.
- Enfin pas très belle quoi. Mais vous aussi que faisiez vous dans la forêt parce qu'il me semble que les professeurs comme les élèves sont défendus d'y aller et puis je ne vous ait pas demandé de me sauver ni de me ramener dans ce château, me semble-t-il.
   Cette dernière phrase avait pour objectif de l'énervé car comme tout le monde le sait une personne qui perd ses nerfs est souvent plus vulnérable et plus facile à contrer.
Revenir en haut Aller en bas


Auror stagiaire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La forêt noire comme le chocolat 90% cacao [pv Llily Evans] Jeu 31 Oct - 8:36

-Essayer d’expliquer, c’est vouloir expliquer le mystère impossible.

Ha, on voyait là la grande sagesse de Kyle Kent, élève incompétent de Serpentard.

-Épargnez-moi vos phrases philosophiques. J'attends.


Sous le regarda inquisiteur qu'elle lui lançait, l'élève avait l'air très heureux de la situation, comme si ça lui plaisait de se faire attraper par un professeur à une heure du matin dans la forêt interdite. Mais elle connaissait un peu l'élève, pour l'avoir côtoyé pendant presque un mois toutes les semaines. D'ailleurs, ça ne l'enchantait guère.

-Bien par où commencer … Tout d'abord j'étais allé Pré au lard me détendre ou plutôt soigner mon mal de tête causé par certains cours animé par des professeurs barbants, ou même quelques élèves complètement bornant de ma classe qui à force de gueuler pour répondre à des questions infantiles qui équivalent la question combien font un plus un notamment ce Thomas que j'av …


Mais qu'est-ce qu'il avait derrière la tête, au juste ? Et pourquoi pas dire qu'il avait lancé un sortilège impardonnable à un de ces professeur ? Il en aurait été capable.

-Vos histoires avec vos camarades ne m'intéressent guère
, railla-t-elle avec froideur. Continuez.

Il prit un air mystérieux avant de dire, comme on raconte une fable à un gamin de 7 ans :

-Enfin voilà j'étais parti boire une bière au beurre parce que le jus de fruit ou le lait n'a pas l'air d'exister dans cette région, et ensuite je suis allé me promener à lauré de cette magnifique forêt. Quand tout à coup retiens bien ton souffle je vis un scarabée, tu sais cette bête maléfique noir qui avec ces petites ailes n'attends qu'un cour moment pour te sauter à la figure te suçant ensuite le sang jusqu'à ce que rhume d'en suive. Eh ben … je l'ai écrasé frénétiquement.

Soit, cet élève était des plus insolent, mais là, sa allait un peu loin. Des histoires comme celle-là, elle en avait vu des dizaines. Cependant, elle avait bien posé une question, et elle se devait d'entendre la suite, bien qu'elle soit prononcée à la manière d'une passionnante épopée.

-Donc après cette mauvaise rencontre je me suis allé dans les bois afin d'en trouver d'autre et éventuellement d'éradiquer cette race de Poudlard. Puis et c'est seulement à ce moment là que je rencontra cette chose dégueulasse …

Il leva les sourcils et prit un air contrit après la grossièreté qu'il venait de proférer. Elle leva les yeux aux ciel et soupira. Son fils était-il déjà passé par là ? Elle attendit tout de même la suite en se massant le crâne de la main droite dans l'espoir de faire partir le mal de tête qui s'était installé pendant tout ce temps d'inattention.

-Enfin pas très belle quoi. Mais vous aussi que faisiez vous dans la forêt parce qu'il me semble que les professeurs comme les élèves sont défendus d'y aller et puis je ne vous ait pas demandé de me sauver ni de me ramener dans ce château, me semble-t-il.

Comment un élève avait-il l'audace de dire une chose pareil à un professeur ? Mais Lily avait un sang froid hors de commun, enfin c'est ce qu'elle remarqua.

Elle ouvrit la porte de son bureau et ils entrèrent à l’intérieur. Elle l'avait un peu arrangé à son goût, et un énorme bibliothèque ornait le mur le plus large. Un cheminée trônait dans un coin, donnant un aspect douillet à la pièce.
Elle s'assit sur le siège du bureau, laissant l'élève debout devant, et elle posa l'épée verticalement sur la table qui les séparait.

-Comme vous semblez l'avoir oublier, je vais vous rappeler quelque petites règles. Son ton était calme et posé, mais pas moins glacial. D'abord, comme l'a préciser le professeur Dumbledore au début de l'année – et vous étiez là -, il est strictement interdit de se promener dans la forêt, d'ailleurs, elle se nomme la forêt interdite. De plus, il est interdit de se promener dehors en pleine nuit. Même vous, Kyle. Ensuite, on ne tutoie pas un professeur, on le vouvoie. Pour finir, ce sont les professeurs qui doivent surveiller les élèves et qui sont chargés à leur sécurité. Si il leur prend l'envie d'aller se promener dehors, rien de leur en empêche.

Elle fit une pause, un sourire accueilli son visage si jeune.

-En suivant ces règles, vous ne risquez pas de tomber nez à nez avec un goule pourvue d'une épée qui s'en sert contre vous pour vous tuer.

Elle passa la main dans ses cheveux, et jeta un œil à l'horloge qui était placée en haut de la cheminée. Elle irait voir le directeur juste après. Cette histoire d'épée et de goule ne lui disait rien qui vaille.

- Donc, j'enlève 50 points à la maison de Serpentard pour votre attitude envers le règlement, et vous viendrez pendant les deux prochains mois tous les vendredi en retenue ici même, à 20 heure. Et ça commence demain.

_________________
ma fiche de présentation
Et ici, tous mes liens!

N'hésites pas à me contacter, même si tes questions t'on l'air stupide ( alors qu'elles ne le seront jamais ). Je répondrais au plus vite!

Revenir en haut Aller en bas


Serpentard
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La forêt noire comme le chocolat 90% cacao [pv Llily Evans] Jeu 28 Nov - 20:21

-Comme vous semblez l'avoir oublier, je vais vous rappeler quelque petites règles.  D'abord, comme l'a préciser le professeur Dumbledore au début de l'année – et vous étiez là -, il est strictement interdit de se promener dans la forêt, d'ailleurs, elle se nomme la forêt interdite. De plus, il est interdit de se promener dehors en pleine nuit. Même vous, Kyle. Ensuite, on ne tutoie pas un professeur, on le vouvoie. Pour finir, ce sont les professeurs qui doivent surveiller les élèves et qui sont chargés à leur sécurité. Si il leur prend l'envie d'aller se promener dehors, rien de leur en empêche.
   
   Ah tout de suite … il était évident qu'il ne pouvait rien répondre à cela même si l'envie était extrêmement tentante. Mais quand même ! Quel maîtrise de soit suplissime, quel sang froid et … et … Superbe ! Les adjectifs mélioratif manquait à Kyle pour décrire l'être sublime qui se trouvait devant lui. Puis il se concentra sur le contenu.Elle semblait calme, mais sa dernière réplique avait forcément touché sa cible. Il remarqua ,par ailleurs, une petite lueur de surprise dans ses yeux au moment où il l'avait provoqué. En plus ,elle, elle ne s'est pas retrouvé tête à carapace avec un scarabée. Sinon elle aurait sûrement fuit à grande enjambé vers la forêt … mouai ou pas d'ailleurs il l'a voyait mal prendre la fuit ou même avoir peur. Le comme l'a dit mr. Dumbeldore ! Ah c'était la meilleur que Kyle avait entendu depuis qu'il était arrivé dans ce collège bizarre. A-t-elle cru un seul instant que Kyle, qui était médusé au début d'année, avait écouté ce que disait un vieux barbu devant son pupitre, elle s'est imaginé à Utopie la pauvre dame !

-Vos histoires avec vos camarades ne m'intéressent guère. Continuez.
   Il était sur qu'elle allait dire ça. Et ben si cela devrait l'intéresser, car dès demain il y aura une bataille pouvant équivaloir la deuxième guerre mondial. Et dans une classe cela peut être dévastateur.

-En suivant ces règles, vous ne risquez pas de tomber nez à nez avec un goule pourvue d'une épée qui s'en sert contre vous pour vous tuer.

   Ah. Ah. Ah. Quel sens de l'humour débordant Kyle avait une grande envie de lui faire remarquer que dans la forêt on ne voyait pas partout des panneaux avec marqué « par ici la sortie », ou même, « attention vous êtes dans la forêt interdite », non rien de cela. Et puis Kyle était plus occupé à regarder où il marchait, et à contrôler ses pulsions ravageuses plutôt que de lever la tête.

-Donc, j'enlève 50 points à la maison de Serpentard pour votre attitude envers le règlement, et vous viendrez pendant les deux prochains mois tous les vendredi en retenue ici même, à 20 heure. Et ça commence demain.

    Kyle se demanda si elle avait vraiment conscience de qui il était. Il avait été mis à Serpentard parce qu'il avait failli balancer le choipeau par terre, rien de plus. Alors vous pouvez imaginer que Kyle rit à gorge déployé quand elle lui dit qu'elle enlevait des points à sa maison. Enfin il sauta de joie à l'idée de la revoir tout les vendredis soir à 20 heures.

-Entendu. J'y serai. A demain alors … Soignez votre mal de tête.

   Kyle avait dit cela sans haine plus par compassion qu'autre chose et sur ce il sortit de cette pièce magnifique sur un pas léger et le cœur battant la chamade étant pressé d'être le lendemain à vingt heures.
Revenir en haut Aller en bas


Auror stagiaire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La forêt noire comme le chocolat 90% cacao [pv Llily Evans] Lun 30 Déc - 13:05

Après cette longue tirade, entrecoupée de temps à autres, Lily était plus que fatiguée. Cela faisait plusieurs jour qu'elle n'avait pas dormi correctement, se demandant si elle avait bien fait ou non d'aider l'école à se remettre sur pieds au lieu de profiter de sa famille redevenue au complet. Mais elle avait eu l'impression qu'elle devait quelque chose à la battisse, comme si elle devait lui rendre ce qu'elle lui avait donné. Sentiment étrange, quelque part, quand on pensait que Poudlard avait été prise pendant presque une année part des mangemort violant.
Et ca recommençait. Essayant de concentrer ses pensées sur l'élève en face d'elle, elle résolut de le faire partir pour pouvoir réfléchir à la situation plus sainement. A moins de l'interroger sur ce qu'il avait vu pour en savoir un peu plus sur cette histoire, il n'avait plus rien à faire dans ce bureau. Et il ne pouvait plus l'aider, avec le récit détaillé qu'il lui avait fait, elle n'en savait pas davantage.
Tout ce qui se passait dans la tête de la jeune femme n'ayant duré que quelques secondes, Kyle avait eu le temps d'en placer une.

-Entendu. J'y serai. A demain alors … Soignez votre mal de tête.

Elle sourit intérieurement, laissant son regard un poil moins froid suivre le jeune homme qui quittait la pièce. Il fallait vraiment qu'elle soit plus discrète. En entendant la porte se fermer dans un bruit sourd, son dos s'affaissa légèrement et ses yeux laissèrent place à la fatigue qui s'était accumulée. Mais la nuit n'était pas terminée, malheureusement pour la femme qui n'était pas si jeune que ça.

Elle inspira longuement et se reprit. Dans un geste vif, elle se leva et attrapa l'épée d'une main pour l'examiner. Pas de doute, c'était – ou du moins ca ressemblait – à la fameuse lame de Griffondor. Mais le seul moyen d'en être sûr, c'est de faire appel à un gobelin.
Quant-à la goule... Il fallait la retrouver, et lui poser des questions. C'était elle qui détenait la clef de l’énigme : le pourquoi du comment. Seulement plusieurs problèmes survenaient : d'abord, il était probable que la goule est disparue lorsqu'elle retournerait dans la foret. Remarque, avec le coup qu'elle lui avait  porté, si elle allait assez vite, elle pourrait l'enfermer définitivement dans un filet magique. Se posait maintenant le problème du langage. Si ces souvenirs étaient bons, elle n'avait jamais vraiment entendu une goule parler , ou du moins  pas avec des propos cohérents.
Mais avant tout ça, elle devait prévenir le professeur Dumbledore.

Son crâne allait exploser.

IMPORTANT:
 

_________________
ma fiche de présentation
Et ici, tous mes liens!

N'hésites pas à me contacter, même si tes questions t'on l'air stupide ( alors qu'elles ne le seront jamais ). Je répondrais au plus vite!

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La forêt noire comme le chocolat 90% cacao [pv Llily Evans]

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Revivisco ~ le nouveau sortilège :: Portoloin :: Poudlard :: Le reste du château-