Partagez | .
 

 « [RP terminé] Une discussion de la plus haute importance [Nikolaï Karkaroff] »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité


MessageSujet: [RP terminé] Une discussion de la plus haute importance [Nikolaï Karkaroff] Jeu 1 Aoû - 10:35

Ce matin là, Albus était en pleine effervescence, en effet, il avait reçu plus tôt dans la matinée une proposition de la part d'un certain Nikolaï de venir le voir chez lui afin de lui parler d'un événement de la plus haute importance...

Albus jeta un coup d’œil à sa montre, ses nombreuses aiguilles indiquaient que l'heure fatidique approchait !
Albus ne perdit donc pas une minute ! Il rangea son salon en prenant bien soin de préparer son service à thé.

Puis soudain, Albus entendit des pas dans son jardin. Et en effet, quelqu'un frappa à sa porte.
Albus se dépêcha à aller ouvrir et aborda un large sourire en voyant Nikolaï...
Puis de sa voix douce il déclara :

- Entrez mon cher Nikolaï, j'attendais votre visite avec impatience.

Nikolaï entra, et Albus l'invita à s'asseoir sur un fauteuil en lui proposant une tasse de thé.
Revenir en haut Aller en bas


Animateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [RP terminé] Une discussion de la plus haute importance [Nikolaï Karkaroff] Jeu 1 Aoû - 12:01

- Albus, cela faisait bien longtemps que nous ne nous étions pas vu, mon ami! C'est un plaisir de vous voir à nouveau.

Nikolaï entra comme proposé et posa sa baguette sur un buffet à l'entrée. Cette même baguette qui l'avait accompagnée durant toute sa scolarité à Durmstrang. Cette même baguette avec laquelle il avait enseigné à des jeunes sorciers à se battre. Cette même baguette avec laquelle il avait tué pour aider Gellert à toucher au but. Et il l'avait amèrement regretté. La maison d'Albus Dumbledore était située dans la partie ouest de Godric's Hollow, village natal de Godric Gryffondor, dont la renommée pour les sorciers anglais n'était plus à faire, et c'est de son pas décidé que Nikolaï se rendait jusqu'a la porte de la demeure, ses bottes ferrées claquant sur les pavés. Il y avait bien longtemps qu'il n'avait pas vu Albus, à vrai dire, presque vingt ans. Il n'était encore qu'un adolescent lorsque le directeur de Poudlard, en visite de courtoisie à Durmstrang, avait assisté en tant qu'observateur à l'un de ses cours. Ils avaient eu le temps d'échanger quelques mots, et Igor Karkaroff avait officiellement présenté les deux hommes au cours d'un repas qui s'était tellement éternisé qu'il avait semblé à Nikolaï que Dumbledore s'y était assoupi.

Mais ce jour là, en Angleterre, Nikolaï n'était pas la pour parler du bon vieux temps, pour peu que l'ère du Seigneur des Ténèbres puisse être appelée le "bon vieux temps", mais pour une affaire bien plus importante, et il accepta la tasse de thé que lui proposait Albus en le remerciant poliment. Contrairement à la plupart de ses camarades du monde slave, Nikolaï était un amateur de thé, et il ne put qu'apprécier tant la finesse de la tasse de porcelaine dans laquelle lui fut servi le breuvage que la finesse de la boisson en elle-même. Sa veste sur le bras, l'ancien professeur de l'institut Durmstrang s'était assis face à Albus Dumbledore dans un fauteuil moelleux tapissé d'un tissu rouge très semblable à de la soie (peut-être en était-ce, Nikolaï ne se passionnait pas pour les étoffes en dehors de celle qui composait son costume deux-pièces), et s'adressa à l'ancien directeur de Poudlard de sa voix grave et monocorde teintée d'un fort accent russe.

-Je vous remercie de votre accueil, Albus, votre thé est excellent! Enfin, je vous ai envoyé mon hibou plus tôt dans la matinée pour vous entretenir à cette heure d'une affaire dont l'importance est à mes yeux capitale.

Le frère du directeur de Durmstrang prit une autre gorgée de thé, sans empressement. Nikolaï était calme, comme toujours. Très calme, même. Ce genre de calme souvent suivi d'une tempête : ce n'était pas le genre de la maison que de faire les choses à moitié. Le russe avait posé son chapeau melon noir en entrant, ainsi que sa canne au pommeau orné d'une tête de dragon et sa baguette, espérant que cela mettrait Albus plus en confiance que de le savoir armé et vêtu d'un habillement permettant maintes cachettes pour une arme. Qui sait ce dont est capable le frère d'un Mangemort? Mais nous nous égarons. Après avoir dégusté une nouvelle gorgée de thé, Nikolaï reposa sa tasse et sa coupelle sur la table qui le séparait d'Albus, et joignit ses mains en entrelaçant ses doigts dans une attitude pensive.

-Depuis que Poudlard a fermé, les jeunes sorciers anglais sont éduqués par leurs parents et par des professeurs particuliers. L'insécurité règne en maître sur cette éducation, Albus, j'irais donc droit au but. Je veux redonner à Poudlard sa prime utilité : celle d'une école de magie. J'ai beau avoir été élève et professeur à Durmstrang, école mal famée en ces lieux, s'il en est, je n'en suis pas moins un professeur dans l'âme. Il faut redonner aux jeunes sorciers une éducation multipolaire, les professeurs particuliers n'ayant pas les capacités de tout enseigner, et vous le savez aussi bien que moi. Je viens vous demander, Albus, de me céder l'administration de Poudlard afin de lui rendre une grandeur passée. Cette école a formée Tom Jedusor, elle a aussi formé Harry Potter. Cette école a gagné le dernier tournoi des trois sorciers, et elle peut encore le remporter, ou au moins lui redonner son nom. Il n'y a plus que deux écoles en lice. Poudlard ne peut pas voir sa fin maintenant, Albus, croyez-moi.

Nikolaï sépara ses mains de l'étreinte qu'il leur avait imposées et les posa sur ses genoux en soutenant le regard petillant et perçant de sa vieille connaissance. Il avait oublié à quel point soutenir ce regard était difficile, mais il se plia pourtant à l'exercice, portant ses lentilles de contact qui offraient a ses Iris des formes différentes à la limite du macabre. Pour Albus aussi, l'exercice ne devait pas être de la plus grande simplicité, cependant, les deux hommes s'observaient en chiens de faïence sans un mot pendant quelques instants. Le rythme cardiaque du russe s'accéléra. Il devait réussir à obtenir le droit de gérer Poudlard. C'était necessaire.

_________________


défis à faire:
 


défis faits:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: [RP terminé] Une discussion de la plus haute importance [Nikolaï Karkaroff] Jeu 1 Aoû - 12:58

-Depuis que Poudlard a fermé, les jeunes sorciers anglais sont éduqués par leurs parents et par des professeurs particuliers. L'insécurité règne en maître sur cette éducation, Albus, j'irais donc droit au but. Je veux redonner à Poudlard sa prime utilité : celle d'une école de magie. J'ai beau avoir été élève et professeur à Durmstrang, école mal famée en ces lieux, s'il en est, je n'en suis pas moins un professeur dans l'âme. Il faut redonner aux jeunes sorciers une éducation multipolaire, les professeurs particuliers n'ayant pas les capacités de tout enseigner, et vous le savez aussi bien que moi. Je viens vous demander, Albus, de me céder l'administration de Poudlard afin de lui rendre une grandeur passée. Cette école a formée Tom Jedusor, elle a aussi formé Harry Potter. Cette école a gagné le dernier tournoi des trois sorciers, et elle peut encore le remporter, ou au moins lui redonner son nom. Il n'y a plus que deux écoles en lice. Poudlard ne peut pas voir sa fin maintenant, Albus, croyez-moi.

En observant Nikolaï, Albus réfléchissait...
Le récit de son visiteur était en effet la pure vérité. Pourtant, Albus avait des doutes quant à céder l'administration rimant avec les pleins pouvoirs de Poudlard car Albus le sait, le frère de Nikolaï est tout de même un Mangemort Igor a peut-être chargé Nikolaï d'une mission...
Peut-être que la proposition de son visiteur cache une idée sombre derrière les arguments paraissant innocents...

- Votre récit est tout à fait véridique et je ne peux vous cacher que je pense exactement la même chose que vous. Depuis que j'ai quitté Poudlard pour consacrer mon temps à relier des liens avec ma famille, j'ai ressenti en moi une profonde tristesse.

J'ai tout d'abord pensé que cette tristesse ne serait que passagère et s'atténuerait avec le temps mais les jours passent, et je n'ai qu'une chose en tête : reprendre Poudlard car je ne peux vivre sans mon école. J'y ai passé des moments mémorables, rencontré des sorciers dont je n'oublierais jamais le visage, vu passé des élèves plus étonnant les uns que les autres.
Vous savez Nikolaï, avant même que vous me parliez de reprendre Poudlard, j'y avais songé.

Je répondre à votre question par une autre question et je m'en excuse :

Quand vous me dîtes que vous souhaitez que je vous cède l'administration de Poudlard, qu'entendez vous par là ?

D'après ce que je comprends, vous souhaitez prendre ma place de directeur ? Si c'est la cas, je vous dis solennellement que je refuse catégoriquement.

Je vous explique pourquoi : j'ai fermé Poudlard "temporairement" afin de renouer des liens avec les membres de ma famille, et qui dis "temporairement" dis que je souhaite ré-ouvrir Poudlard très prochainement je ne me vois donc pas vous céder les pleins pouvoirs au sein de Poudlard.


Albus termina sur un ton ressemblant à de la colère. Nikolaï sentit que la tâche allait s'avérer bien plus complexe qu'il ne le pensait.
Revenir en haut Aller en bas


Animateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [RP terminé] Une discussion de la plus haute importance [Nikolaï Karkaroff] Jeu 1 Aoû - 14:04

Les choses s'annonçaient mal. Mais L'éducation rigoureuse qu'avait reçue Nikolaï valait son pesant d'or. Il ne laisserait pas tomber l'affaire. Ce n'était pas le genre de la maison que d'abandonner alors qu'il avait parcouru en balai plus de sept mille kilomètres pour rencontrer le grand Albus Dumbledore. Il avait beau eu faire du quidditch a un bon niveau dans sa jeunesse, Nikolaï n'allait pas échouer si près du but, ne serait-ce que pour revaloir à ses fessiers l'inconfort du trajet. Albus Dumbledore en colère...C'était probablement une première. Allez savoir, disait-il la vérité? Testait-il Nikolaï en lui opposant un refus catégorique et un ton qui imposait le retrait immédiat de sa demande? Peu importait au russe. Il aurait ce qu'il voulait. Son ton restait calme, et une lueur de malice passa dans ses pupilles.

-Ce que vous me dites n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd, Albus, et je suis bien loin de m'imaginer que vous abandonneriez l'école quelqu'en soit la raison. La place de directeur, je vous la laisse sans problème. Tout ce qui m'importe, c'est que Poudlard retrouve sa grandeur passée, et que les meilleurs enseignants puissent y officier. Si la place de directeur adjoint est libre, je ne vous cache pas que je ne refuserais pas de l'occuper, j'ai ouï dire que cette chère Minerva McGonnagal était retournée en Ecosse. Je reste cependant et avant tout un professeur de duel et de défense, je suis capable d'enseigner la logique, la reflexion, les sortilèges, les postures, donner aux élèves des réflèxes, et eventuellement, de former des batteurs au Quidditch. Vous le savez certainement, j'ai eu mon heure de gloire en tant que Batteur avec l'équipe de Russie, avant de me consacrer à l'enseignement.

Bien sur qu'il briguait la place de directeur. Cela lui aurait permis d'éviter quelques désagréments. Cependant, malgré la certitude qu'il pourrait vaincre Albus Dumbledore en duel, Nikolaï n'en avait pas l'envie. Il ne devait surtout pas se battre contre lui, sans quoi il aurait à déployer des arguments qu'il tenait à garder pour lui. L'avada kedavra aurait été un excellent argument, mais si peu discret que le russe n'aurait certainement pas pu arriver finalement à son but. Toujours en parlant calmement, posément, Nikolaï utilisa un autre argument.

- Je n'ai pas votre talent en matière de magie, ni votre réputation. Sans vous au poste de directeur, Poudlard ne serait que l'ombre d'elle même. C'est la différence fondamentale avec Durmstrang. Les directeurs se ressemblent tous. Avant Igor, il y avait notre père Grichka, qui était de la même trempe. Avant lui, il y avait l'arrière grand-père de Viktor Krum, qui lui aussi était fait du bois dont on fait les chefs, et ainsi de suite. A Poudlard, jamais directeur n'a eu votre prestige. Poudlard a besoin de vous. Mon offre est de refaire de Poudlard une école prestigieuse pour que les jeunes sorciers aient de nouveau une éducation digne de ce nom. Et inutile de vous préciser que si vous m'offriez la possibilité d'enseigner à Poudlard, je ne la refuserais certainement pas, vous le savez déja, je suppose.

Nikolaï s'offrit le luxe de faire un clin d'oeil au directeur de Poudlard, et termina tranquillement sa tasse de thé, toujours avec ce calme qui faisait presque de lui un véritable anglais flegmatique. Il n'avait plus qu'à attendre.

_________________


défis à faire:
 


défis faits:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: [RP terminé] Une discussion de la plus haute importance [Nikolaï Karkaroff] Jeu 1 Aoû - 14:18

Albus observa Nikolaï avec beaucoup d'hésitations.
Albus décida de questionner d'avantage son visiteur, il lui fallait obtenir le plus de renseignements possibles avant de donner carte blanche à Nikolaï.

- Vous me dîtes que vous me laissez la place de directeur sans problème ce qui m’amène à vous posez une question :

Comment comptez-vous refaire de Poudlard une école prestigieuse sans être "aux commandes" ?

La question d'Albus ne pouvait pas être plus simple et on percevait dans sa voix un mélange de stupéfaction et de calme.
Revenir en haut Aller en bas


Animateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [RP terminé] Une discussion de la plus haute importance [Nikolaï Karkaroff] Jeu 1 Aoû - 17:04

Un sourire manqua d'apparaître sur le visage de Nikolaï, qui, au prix d'un effort surhumain, parvint à refouler l'envie de faire apparaître sa satisfaction. Dumbledore lui créait la une ouverture incroyable, il faudrait être fou pour ne pas en profiter et répondre "je pourrais la rendre prestigieuse à nouveau si seulement j'étais directeur", mais peut-être était-ce la un test? Dumbledore était connu pour ne pas avoir a utiliser la légilimancie pour sonder ses interlocuteurs. Ce qui était bien dommage, Nikolaï étant un excellent occlumens. De plus, le russe était bien loin être sot. Il décida d'offrir plusieurs propositions à Albus Dumbledore, toujours sur son ton calme qui semblait étonner le directeur de Poudlard et propriétaire du château. 

- Il y a bien des manières d'agir pour cela, Albus, mais déja, avoir une équipe de professeurs expérimentés et renommés pourrait permettre d'offrir à Poudlard une renommée certaine, pour ne pas dire une certaine renommée. Ensuite me venait à l'esprit une idée. Ne vous offusquez pas, je vous prie, du début de ma proposition, mais écoutez-en la suite : Laissez-moi la place de directeur et occupez le poste de sous-directeur. Officiellement, tout du moins. Officieusement, vous resteriez Directeur, cependant, imaginez le Grand(et il insista sur ce mot) Albus Dumbledore laissant sa place à un autre directeur. Aux yeux de tous, il faudrait que ce directeur le surpasse, ce qui, officieusement, me parait personnellement impossible, mais cela ferait une excellente publicité à votre école, et ne pourrait qu'attirer les curieux. Dans les faits, vous aurez toujours votre bureau, vous vaquerez aux tâches que l'on peut attendre d'un directeur, enfin bref : dans les faits, vous serez directeur, dans les mots, vous serez directeur-adjoint.

Nikolaï observait Albus Dumbledore tout du long de sa première proposition. Il n'arrivait pas à déceler la moindre émotion dans le regard ou dans les expressions du vieil homme, et cela l'intriguait au plus haut point, cependant, cela le rassurait dans le sens où il ne s'était pas offusqué comme précédemment. Déclencher l'ire d'Albus Dumbledore n'était jamais bon signe, et le russe se réjouissait qu'il n'en soit pas ainsi pour cette fois. Se réinstallant tranquillement dans le fauteuil afin d'être dans la position la plus confortable possible, l'ex-professeur de duel de l'institut Durmstrang joignit à nouveau ses mains, et appuya son menton sur le pont ainsi formé par ses doigts entrelacés, avant de reprendre la parole, toujours sur le même ton.

- Vous savez tout comme moi que Rita Skeeter a eu joui d'un incroyable prestige après avoir écrit un livre sur vous, cependant, il semblerait que le démenti de certains faits n'aie fait choir cette popularité, et accroître la votre. Tout le monde s'attendait à ce que vous repreniez les rennes de Poudlard à votre résurrection. L'annonce de votre retour aux affaires en tant que directeur serait également un excellent moyen de redorer le blason de l'école, et la présence de professeurs qualifiés aussi. La première option me semble plus attrayante pour de potentiels élèves, cependant, la seconde l'est également, et vous permet de rester officiellement comme officieusement a votre poste. J'ai réfléchi à tout cela, longuement, Albus, et quelque soit votre choix, il est necessaire, tant pour la sécurité des jeunes sorciers que pour éviter le retour d'un nouveau Voldemort, que l'enseignement qui leur soit promulgué soit encadré dans un environnement scolaire propice à l'étude et à la rigueur.

A nouveau, le frère cadet d'Igor Karkaroff fixait Albus Dumbledore sans ciller. Il avait une réserve d'arguments assez importante, cependant certains devaient être gardés secrets, et il ne tenait pas à devoir tout révéler à Albus. Il allait devoir faire preuve de neutralité et de calme tout au long de cet entretien, sans laisser transparaître une quelconque émotion jusqu'à l'acceptation ou jusqu'au refus d'Albus Dumbledore. Exercice complexe s'il en est, mais jusque là, dans sa vie, il avait su faire preuve de nerfs à toute épreuve, notemment durant ses quatre années d'emprisonnement, et en supportant quotidiennement les sobriquets et injures de Gellert Grindelwald durant une année entière où il avait été enfermé à Nurmengard. Ce n'était pas un entretien avec Albus Dumbledore qui allait le faire craquer...du moins...il l'espérait...

-Il me semble qu'il reste du thé, souhaitez-vous terminer la théière ou puis-je me permettre de le faire?

_________________


défis à faire:
 


défis faits:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: [RP terminé] Une discussion de la plus haute importance [Nikolaï Karkaroff] Ven 2 Aoû - 8:35

-Il me semble qu'il reste du thé, souhaitez-vous terminer la théière ou puis-je me permettre de le faire?

- Allez-y je vous en prie.

Albus semblait pensif.
Derrière ses lunettes en demi-lune, ses yeux semblaientt passer Nikolaï Karkaroff au rayon-X.
En effet, quelque soit la décision d'Albus, il fallait qu'elle soit juste car au moindre faut pas, son école risquerait de lui échapper et cela, il ne l'accepterait jamais au plus grand jamais.
Sans sourciller, Albus continua d'observer son interlocuteur avec une telle force dans le regard que ce dernier aurait pu se sentir mal à l'aise !
Puis soudain, sur un ton catégorique il répondit aux arguments de son visiteur...

- Mon cher Nikolaï, certaines de vos propositions m'intéressent, d'autres moins.
Je vais aller droit au but :

Concernant la création d'une équipe de professeurs expérimentés et renommés, vous avez CARTE-BLANCHE.

Pour ce qui est de la question de vous laissez le poste de Directeur, je ne me sens pas prêt. Et je ne le serais jamais donc n'essayer de m'embrouiller avec toutes vos belles paroles, quand j'ai une idée en tête rien ni personne ne peut la changer.

Nous n'allons pas tourner autour du pot bien longtemps : je vous attribue le poste de DIRECTEUR-ADJOINT pour deux raisons :
La première étant que ma chère Minerva a quitté l'école et ne souhaite plus y retourner.
La seconde car dans votre beau discours ceraines de vos phrases affirment que je serais directeur dans les mots ! Ce qui m'amène donc à conclure que puisque que je suis directeur dans les mots, autant l'être vraiment !


Ablus s'arrêta de parler afin de laisser à Nikolaï enregistrer les différentes informations qu'il venait de lui apprendre puis continua sur un ton très calme.

- Nous nous sommes donc bien compris : je garde mon bureau, mon poste de directeur et vous, je vous élève au grade de directeur-adjoint. Poste où vous pourrez prendre beaucoup de décisions en attendant mon retour au château qui est prévu dans 1 mois jour pour jour...

Acceptez-vous ma proposition ?
Revenir en haut Aller en bas


Animateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [RP terminé] Une discussion de la plus haute importance [Nikolaï Karkaroff] Ven 2 Aoû - 13:09

-Nous sommes fais du même bois, Albus, ni l'un ni l'autre ne changera de sa position si nous continuons cette discussion. Votre offre étant à prendre ou a laisser, je doute qu'une nouvelle négociation ne soit utile. J'accepte votre proposition, Directeur, et vous attendrais à l'entrée du château dans un mois pour vous présenter l'équipe que j'aurais réuni d'ici là et le programme scolaire! J'ai d'ores et déja à mes côtés quatre professeurs français de renom et je suis moi-même professeur de vol et de duel.

Nikolaï tendit sa main à Albus, qui la serra en guise de conclusion d'accord. L'ancien professeur de Durmstrang était arrivé à réaliser la première partie de ce qu'il voulait : obtenir la réhabilitation de Poudlard et pouvoir y être employé. Les jeunes sorciers Anglais auront enfin une école digne de ce nom et un enseignement correct également. Nikolaï voyait en cet école un espoir auquel il ne croyait plus depuis la chute de Voldemort. Elle qui avait formé le seigneur des ténèbres, elle qui lui avait apporté son immortalité (relative, tout du moins), elle qui avait formé Harry Potter et lui avait donné l'opportunité d'abattre Tom Jedusor...Cette école était la fierté de l'Angleterre et elle avait pourtant fermé. Maintenant, tout reposait sur ses épaules. Il devait refaire de Poudlard une référence. Il devait refaire des sorciers y apprenant la magie de véritables sorciers expérimentés. Albus Dumbledore le raccompagna jusqu'à la porte d'entrée.

- Puisse notre collaboration être fructueuse et Poudlard retrouver sa grandeur passée! Je suis heureux que nous soyons parvenus à un accord. Portez-vous bien, jusqu'à notre prochaine rencontre, Albus!

Nikolaï fit un pas en arrière et une révérence après avoir remis sa veste (deux fois, la première, il l'avait mis à l'anvers), son chapeau, et repris sa baguette. En se redressant, il adressa une dernière salutation à Albus Dumbledore d'un moulinet de canne plutôt acrobatique et d'une nouvelle révérence avant de toucher le bout de sa canne de sa baguette magique et de disparaître dans un craquement. Poudlard n'attendait plus que lui. Et maintenant, il allait devoir en reconstruire une partie, détruite durant l'ultime bataille. Il avait transplané devant les grilles défoncées de l'école, et s'avançait désormais dans les décombres. La bataille finale avait rendu inutilisable toute une aile du chateau. Il transplana à nouveau après un rapide état des lieux. Il allait avoir besoin de sorciers puissants. Et il savait où en trouver.

_________________


défis à faire:
 


défis faits:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: [RP terminé] Une discussion de la plus haute importance [Nikolaï Karkaroff] Ven 2 Aoû - 15:25

RP terminé, je verrouille et déplace.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [RP terminé] Une discussion de la plus haute importance [Nikolaï Karkaroff]

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La mauvaise foi est l'âme de la discussion ✝ rose (terminé)
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]

Revivisco ~ le nouveau sortilège :: Portoloin :: La poubelle ensorcelée :: RPs terminés ou abandonnés-